Sept rencontres depuis la prise de pouvoir de Santiago Solari à Madrid, sept rencontres où Isco n’a pas été aligné d’entrée. La presse espagnole évoque des mauvaises relations entre les deux hommes, après que l’Andalou lui ait manqué de respect. Le coach ne serait également pas satisfait de l’implication du joueur lors des séances d’entraînement. Présent en conférence de presse avant le match des Merengues face à Melilla en Coupe du Roi (1/16es retour), l’Argentin a logiquement été interrogé sur l’ancien de Malaga.

« Il y a 24 joueurs dans l’effectif en plus des jeunes de la cantera. Je les vois travailler avec de l’envie et de la motivation. Les gens qui viendront au stade demain voudront voir plusieurs joueurs sur le terrain. Je ne suis pas ce qui se passe sur les réseaux sociaux et je n’ai pas vu la photo d’Isco (le joueur avait posté une photo de lui torse-nu pour répondre aux rumeurs sur son prétendu surpoids, NDLR) », a-t-il d’abord lancé, avant de répondre plus en profondeur.

« Il n’y a personne d’indiscutable »

« Il n’y a personne d’indiscutable. Votre travail (les journalistes, NDLR) est de discuter des joueurs qui jouent et de ceux qui ne jouent pas, et des entraîneurs aussi. Vous parlez de ça toute la journée. Les joueurs doivent donner le meilleur d’eux-mêmes pour pouvoir être opérationnels et être au top. Après, il y a les sélections, des baisses de forme... Tout existe. Le travail des entraîneurs est de bien choisir et de ne pas se tromper », a ajouté l’ancien joueur du Real Madrid.

C’est plutôt clair : Isco va devoir lutter pour se refaire une place dans le onze titulaire du Real Madrid. Ces derniers temps, des rumeurs concernant un éventuel départ sont même sorties dans la presse madrilène ; avec des intérêts de clubs anglais comme Chelsea ou Manchester City, à qui le joueur aurait été proposé. Nul doute qu’on continuera de surveiller attentivement les compositions de départ de l’entraîneur argentin...