Le monde a appris à connaitre le nom de Vinicius Junior l’été dernier. L’attaquant, alors âgé de 16 ans seulement venait d’être transféré au Real Madrid pour 45 M€. Il avait disputé seulement une poignée de matches avec l’équipe première de Flamengo. Deux mois plus tard, il marquait son premier but chez les professionnels. Le joueur rejoindra le Real cet été ou dans un an (à l’été 2019), selon les décisions prises par le club espagnol, en accord avec son homologue brésilien.

Le joueur fait déjà parler de lui. En bien et en moins bien. Au mois d’octobre, la presse madrilène évoquait la montée en puissance physique de l’attaquant malgré un temps de jeu encore sporadique. En février dernier, après avoir chambré le public adverse en marquant un but, il a subi les foudres de Juninho mais les fans du jeune attaquant n’ont pas apprécié et ont même menacé de mort l’ancien de l’OL. Malgré ces diverses péripéties, Vinicius Junior a tendance à se montrer discret dans les médias.

Vinicius Junior veut devenir l’un des meilleurs

Il a tout de même accordé une interview au Guardian ce vendredi. Il revient notamment sur les interrogations faites à son sujet, et notamment sa capacité à s’imposer au haut niveau, lui qui n’a connu qu’une quarantaine de matches de championnat brésilien et quelques rencontres de coupes d’Amérique du Sud (Copa Libertadores et Copa Sudamericana). « Je veux devenir l’un des meilleurs joueurs du football et gagner une Coupe du Monde. Je veux atteindre mes objectifs et rendre ma famille fière. »

Le Guardian prend les exemples de Kylian Mbappé et Martin Odegaard, deux jeunes joueurs qui ont été de loin ou de près connectés au Real Madrid et qui n’ont pas vraiment la même trajectoire. Le premier y a fait des essais et n’a pas été loin d’y être transféré l’été dernier avant de s’engager au PSG et de s’y imposer, quand le second est prêté à Heerenveen depuis deux ans. Mais le Norvégien n’arrive pas à s’imposer et devrait faire partie de ces joueurs dont les promesses auront été sans lendemain. Vinicius Junior lui se donne toutes les chances de réussir et sait qu’il est déjà attendu au tournant.

« Les supporters savent combien j’ai été vendu »

« C’est un grand changement dans ma vie (ce transfert au Real Madrid, ndlr) et les supporters attendent beaucoup de moi. Maintenant, ils savent combien j’ai été vendu. Chaque jour, c’est le même sujet et parfois vous êtes critiqués, mais vous devez comprendre et faire abstraction. Je parle beaucoup à mon père du fait que même Lionel Messi, Cristiano Ronaldo ou Neymar peuvent avoir un mauvais match de temps en temps. Alors, pourquoi je ne peux pas avoir une mauvaise partie une fois ? » s’interroge-t-il. Déjà sûr de son talent et très confiant, il se verrait même bien jouer la Coupe du Monde en Russie alors qu’il n’a encore jamais été appelé.