Confronté à un renouvellement de cycle, le Real Madrid avait agi en amont en recrutant deux grands espoirs brésiliens : Vinicius Junior (19 ans) et Rodrygo (18 ans). Deux promesses pour lesquelles la Casa Blanca a investi pas moins de 90 M€. Mais au départ, les Merengues avaient planifié la mise sur orbite du premier cité. Ignoré par Julen Lopetegui, Vinicius Junior avait été lancé dans le grand bain par Santiago Solari. Et puis Zinedine Zidane est revenu à Madrid. Depuis ce jour, l’ex-attaquant de Flamengo déchante. Tout l’inverse de Rodrygo.

Très peu utilisé en début de saison, le Brésilien n’avait d’ailleurs joué qu’un seul match avec l’équipe première le 25 septembre dernier contre Osasuna (2-0). Un match au cours duquel il avait su se montrer décisif en inscrivant un but deux minutes après son entrée en jeu. Mais avant, la presse madrilène commençait à se poser des questions sur la gestion d’un renfort engagé en échange d’un chèque de 45 M€. Remis à disposition du Real Madrid Castilla malgré son entrée décisive, Rodrygo a dû prendre son mal en patience. De retour avec la bande de ZZ le 19 octobre lors du déplacement à Majorque (défaite 1-0), le natif d’Osasco ne l’a plus quittée depuis.

Rodrygo s’éclate à Madrid

Rodrygo a alors enchaîné quatre matches consécutifs, tous comme titulaire, et a marqué des points. Buteur face à Leganés et auteur d’un retentissant triplé en Ligue des Champions contre Galatasaray, le numéro 27 merengue a depuis le vent en poupe alors que Vinicius Junior doit se contenter des miettes que lui laisse son concurrent, Eden Hazard. Laissé au repos face à Eibar, Rodrygo a depuis rejoint la sélection brésilienne. Une autre bonne nouvelle pour celui qui n’a toujours pas eu l’occasion de porter le maillot de la Canarinha. Valeur montante du football, le Madrilène commence même à se faire une petite réputation, notamment du côté du Parisien Thiago Silva.

Idem chez son sélectionneur, Tite. « Quand vous le voyez jouer, on dirait un joueur de 25, 26 ans. Sa maturité et son calme sont impressionnants. Il lit le jeu comme un joueur expérimenté. » Autant d’éloges qui ne manqueront pas de ravir un joueur tout heureux de la tournure que prend sa carrière. « Je suis très content de mes débuts avec le Real Madrid. Je ne pouvais pas rêver mieux. Tout a bien fonctionné. C’est même allé plus vite que prévu et j’espère que ça va continuer comme ça. Je n’ai presque pas eu besoin de temps pour m’adapter parce que les Brésiliens du club m’ont prêté toute leur attention. Et en plus, j’adore Madrid ! Le climat, le style de vie, ça me rappelle un peu São Paulo. Si je peux, j’espère rester là-bas toute ma vie », a-t-il déclaré au journal AS. Tout va donc pour le mieux pour Rodrygo !