« Ça agace un peu, ça dérange. Je pense que ce n’est pas le moment de parler de ça en premier. Le joueur a un contrat avec nous de deux ans et demi. Il y a plein de volontés, de rêves... Je pense que c’est un peu le moment d’arrêter. Kylian est un joueur très important pour nous, c’est le meilleur jeune que la France a. C’est l’un des meilleurs joueurs du monde et je pense que ce n’est pas le moment de le déstabiliser. C’est le moment d’arrêter ». Mercredi, après la victoire contre Bruges (1-0, 4e journée de Ligue des Champions), Leonardo a tapé du poing sur la table dans le dossier Kylian Mbappé (20 ans).

Le directeur sportif du Paris SG n’a pas particulièrement apprécié de voir Zinedine Zidane, entraîneur du Real Madrid, évoquer l’avenir de l’attaquant sous contrat avec les Rouge-et-Bleu jusqu’en juin 2022. « C’est Mbappé qui décidera de son avenir. Pour le moment, c’est un joueur du PSG, on verra plus tard. Mais il l’a toujours dit, que son rêve était de jouer au Real Madrid », avait lâché le technicien merengue face aux journalistes ce mardi.

« Il dit ce qu’il veut, moi aussi »

De retour en conférence de presse ce vendredi, le coach madrilène a réagi à la sortie du Brésilien. Et le moins que l’on puisse dire, c’est qu’il n’a pas paru perturbé par les mots du dirigeant parisien. « Non, je n’ai rien dit, je n’ai fait que répéter ce qu’a dit le joueur, qu’il rêvait un jour de porter le maillot du Real Madrid, c’est tout, rien de plus », a-t-il lancé, en espagnol d’abord, droit dans ses bottes, avant de poursuivre. « Chacun est libre de faire ou dire ce qu’il veut ».

Relancé quelques instants plus tard, en français ensuite, ZZ a persisté et signé. « Je n’ai fait que dire ce que le joueur lui-même avait dit, qu’il rêvait de porter un jour ce maillot. Et je le redis aujourd’hui, je le redirai tous les jours », a-t-il glissé avant de conclure. « Il (Leonardo) dit ce qu’il veut, comme moi je peux dire ce que je veux ». Le Real Madrid-Paris SG (5e journée de Ligue des Champions) du 26 novembre promet d’être très chaud !