Un large tour d’horizon. Pep Segura, dans les colonnes de Sport et Mundo Deportivo, a décortiqué l’actualité du FC Barcelone. Le manager général du club blaugrana a notamment évoqué la situation d’Ernesto Valverde, qui a signé « un contrat de deux ans plus un en option », d’Arturo Vidal, qui « s’est trompé en exprimant son mécontentement, a manqué de respect à ses partenaires mais se reprendra sur le terrain », ou encore de Malcom, un jeune qui n’a « aucun problème avec son coach et doit assimiler certains concepts de jeu ».

Mais ce n’est pas tout, le décideur catalan a également évoqué le mercato, et les nombreuses rumeurs qui se succèdent à la une des médias sportifs. Aujourd’hui encore, c’est Matthijs De Ligt (19 ans, Ajax Amsterdam), qui fait les gros titres. Mais Segura n’a pas voulu parler du Néerlandais, laissant entendre que le mercato d’hiver serait calme. « L’envie est de ne pas recruter en janvier », a-t-il confié. Il s’est en revanche montré légèrement plus bavard au sujet des milieux de terrain évoqués dernièrement, notamment Adrien Rabiot (23 ans, Paris SG).

Segura n’écarte pas les possibilités Rabiot et Pogba

« Rabiot ? Nous n’allons pas parler de noms propres parce que ce n’est pas le moment. Nous devons surveiller des joueurs sur le marché. Il y a beaucoup de joueurs qui intéressent le Barça. De plus, la majorité d’entre eux sont intéressés par le Barça. Il y a un intérêt commun. Nous n’allons pas aller plus loin sur ce sujet parce que cela peut porter préjudice au club et au propre joueur », a-t-il lancé. Ou comment en dire beaucoup sans en dire trop au sujet du pur produit du centre de formation du PSG, également courtisé par la Juventus Turin à en croire les informations du Corriere dello Sport...

Des déclarations qui risquent de ne pas plaire à Nasser Al-Khelaïfi, lassé des offensives catalanes pour son milieu de terrain à en croire les informations de L’Équipe... Paul Pogba (25 ans, Manchester United), lui aussi, est annoncé dans le viseur azulgrana. « Pogba ? Savons-nous ce qui va se passer demain ? Non. Nous avons l’obligation d’avoir un éventail de joueurs potentiels qui puissent venir quand nous en avons la possibilité et le besoin. Il faut être paré à toute éventualité », a-t-il lâché avant un énigmatique « Tout peut arriver » au sujet de recrues en janvier...