La guerre présidentielle est lancée à Barcelone. Après Joan Laporta, c’est donc au tour du président blaugrana sortant, José Maria Bartomeu, de donner le coup d’envoi officiel de sa campagne en vue des élections prévues le 18 juillet prochain. Une annonce qui a forcément été suivie de près par les médias espagnols, notamment depuis qu’une information du quotidien catalan Mundo Deportivo indiquait que l’équipe Bartomeu avait quasiment bouclé la venue d’un renfort.

Un stratagème bien connu qui consiste à s’attirer le plus grand nombre de voix, car aucun transfert ne peut être entériné de manière officielle par le futur vainqueur avant les résultats définitifs de l’élection. Info ou intox alors de la part de Bartomeu ? En marge du lancement de sa campagne, ce dernier est resté plus qu’évasif. « Des joueurs sont en train d’être observés, mais nous aussi nous le faisons. C’est normal, la campagne sera longue et d’autres noms sortiront dans les médias. C’est normal et c’est bien parce que ça génère du rêve chez les socios » , a-t-il indiqué dans des propos relayés par Sport.

Mais hier, des noms tels que Koke (Atlético Madrid) ou André Gomes (Valence) circulaient avec insistance. Des pistes que n’a pas confirmées Bartomeu. « Nous n’avons conclu aucune opération. Koke ? Je ne donnerai pas de noms, mais il y aura des discussions, même si pour l’instant je ne peux rien dire de plus. » Le suspense reste entier. Il faudra donc se montrer patient et attendre le 18 juillet prochain pour savoir si le Barça a bien bouclé la venue d’un joueur prêt à patienter jusqu’au mois de janvier 2016 pour évoluer sous les couleurs blaugranas.