Sport annonçait jeudi que le FC Barcelone avait lancé l’opération Clément Lenglet. Séduits par le profil du défenseur central français du FC Séville, annoncé dans un premier temps comme solution de repli en cas d’échec dans les négociations pour la prolongation de Samuel Umtiti, les Blaugranas auraient d’ores et déjà entamé les négociations avec son entourage selon la publication espagnole.

Seulement, l’affaire est loin d’être aussi avancée que l’expliquait le quotidien sportif. Dans les colonnes du journal local El Correo de Andalucia, l’ancien Nancéien est monté au créneau pour mettre les choses au point. « Beaucoup de choses se disent, mais j’ai dit à mon agent et mon père de ne rien faire avec personne. En mai, je m’assoirai à table avec Séville pour discuter de la prolongation que le club me propose », a-t-il lâché.

Lenglet donne sa priorité à Séville

Aucune discussion n’est donc en cours, que ce soit avec le Barça ou avec Séville, qui souhaite d’ailleurs le prolonger. L’axial a même été plus loin, expliquant qu’en vertu de son contrat avec les Andalous jusqu’en juin 2021, sa priorité est de parler avec les Sévillans. « Je comprends que les gens et le club soient pressés, parce qu’aujourd’hui, 35 M€ (montant de sa clause libératoire, ndlr), ça peut paraître un prix abordable, mais nous discuterons en mai », a-t-il lancé.

Le ton est clair : le mercato n’est pas encore à l’ordre du jour. Surtout, alors que se profile la finale de Coupe du Roi entre... le FC Barcelone et le FC Séville, le jeune homme de 22 ans ne souhaite pas se laisser perturber par tous ces bruits. « Nous jouons gros », a-t-il ajouté. Une sortie pleine de bon sens pour Clément Lenglet. Pas sûr toutefois qu’elle suffise à calmer le flot incessant des rumeurs de l’autre côté des Pyrénées...