Il fait partie des espoirs du FC Barcelone, mais à 23 ans, Martin Montoya peine à exister au sein du Barça de Luis Enrique. Malgré un Daniel Alves remis en question, le jeune Espagnol ne compte qu’une apparition en Liga cette saison. Un bilan famélique qui l’aurait incité à réclamer un prêt l’hiver prochain. Blindé par les Blaugranas en mars dernier (jusqu’en 2018), Montoya espère pouvoir bénéficier du même traitement que d’autres jeunes pousses catalanes parties en exil afin d’y glaner un meilleur temps de jeu (Tello, Deulofeu, Suarez).

Récemment, le nom de Montoya a d’ailleurs été associé à ceux de Liverpool, du Bayer Leverkusen et même de l’Olympique de Marseille. Sur le papier, tout semble donc réglé pour permettre au défenseur d’aller s’aguerrir ailleurs pour revenir plus fort en Catalogne. Mais c’était sans compter sur la sanction infligée par la FIFA au Barça. Interdit de recrutement jusqu’en juin 2015, le club exclut de laisser filer ses joueurs tant qu’il n’aura pas obtenu de réduction de peine de la part de la FIFA. C’est ce que l’agent de Montoya, José Maria Orobitg, nous a déclaré.

« Le Barça ne laissera partir aucun joueur, que ce soit sous forme de prêt ou sous forme de transfert, tant que le club ne saura pas ce que décideront les instances dirigeantes à propos de son interdiction de recruter. J’ai discuté avec le Barça ce matin et ils m’ont dit qu’il y aura du temps de jeu pour lui ou pour un Sergi Roberto. Personne ne va partir. Dès qu’on aura la réponse, on verra. Ce qu’il se passera dans un mois ? Personne ne peut rien dire. » Suspendu aux lèvres de la FIFA, le clan Montoya attend, mais n’écarte pas l’hypothèse d’un prêt cet hiver si l’instance dirigeante du football mondial accepte de réduire la peine des Blaugranas. « Il faudra négocier avec le club, tout est possible. Je ne peux rien prévoir. Je ne sais pas si le joueur va jouer ou non. (...) Marseille, le Bayer (Leverkusen), Liverpool... il ne peut pas partir ! Le nom de l’OM a souvent été cité… Ils ne m’ont jamais contacté. » Voilà qui est dit.