Lionel Messi semble éternel. Comme depuis plus de dix ans maintenant, il est toujours le maître à jouer de son équipe, le joueur le plus décisif, le plus renversant. Auteur de 22 buts en 22 matches de Liga, en plus de 10 passes décisives, il est tout simplement le meilleur buteur et le meilleur passeur du championnat espagnol. Pourtant à 31 ans, la Pulga doit bien se résoudre à une vérité. Il s’avance doucement vers la fin de sa carrière.

En fin de contrat en 2021, on ne sait pas encore si le quintuple Ballon d’Or dira stop à ce moment-là, s’il prolongera au Barça, ou encore s’il décidera de vivre une pré-retraite dorée en MLS, dans le golfe Persique ou en Chine. Toujours est-il que son club anticipe déjà cette période. Dans un entretien accordé au Figaro, Josep Maria Bartomeu affirme être dans la réflexion de cette période post-Messi. « On y pense déjà, mais c’est un avenir encore lointain. »

Le Barça suit les marchés brésiliens, hollandais et français pour remplacer Messi

Pour le président du Barça, le meilleur joueur de l’histoire du club est tout simplement irremplaçable. « C’est un joueur jeune, il a 31 ans, son rendement est très bon, il joue même de mieux en mieux, je ne sais pas comment il fait ! Il a un contrat pour deux saisons, mais je pense qu’il prolongera sa carrière au-delà de 2021. Mais il faut penser à de jeunes talents. Quand Messi ne jouera plus chez nous, personne ne pourra le remplacer. C’est impossible. Derrière Messi, il n’y a personne. Ni au Barça, ni nulle part ailleurs. » Il s’agit donc de trouver des solutions.

Toujours très alerte sur ses marchés historiques dont la France fait partie, le Barça compte s’appuyer là-dessus pour trouver les futurs joueurs de demain et assurer la pérennité sportive du club. « L’entraîneur d’alors devra penser de quelle manière l’équipe jouera. L’idée du football du Barça restera la même. La possession du ballon, la récupération, l’équipe joue ensemble, on fait le pressing haut, on joue avec des latéraux, en 4-3-3 et parfois en 4-4-2… Il y a trois écoles de football qui nous intéressent particulièrement : la brésilienne, l’hollandaise et, en particulier, la française. Les grands talents sortent de ces trois pays. » Voilà par quoi passe le Barça pour pallier la future absence de Messi.