L’été dernier, le Betis Séville avait su profiter pleinement des besoins de liquidités du Paris Saint-Germain pour récupérer Giovani Lo Celso. Prêté avec option d’achat, l’Argentin n’a pas mis bien longtemps pour convaincre la direction andalouse de payer les 25 M€ nécessaires à son transfert définitif. Le 16 avril dernier, les Verdiblancos ont en effet officialisé l’affaire et peuvent désormais se frotter les mains. En clair, soit Lo Celso rempile pour une saison supplémentaire et le Betis y gagne sportivement, soit l’ancien pensionnaire de Rosario est revendu dès cet été, et là encore les Sévillans y trouveront leur compte (la cote du joueur est estimée à 50 M€ au minimum).

Prêté lui aussi au Betis l’été dernier, Jesé Rodriguez sera également au coeur des discussions entre Parisiens et Andalous. Estadio Deportivo annonce toutefois que la tendance du dossier a changé. En effet, alors que les Béticos semblaient vouloir conserver l’ancien Merengue, le quotidien local précise que le Betis ne sautera pas sur l’occasion comme il l’a fait avec Lo Celso. Les discussions entre les deux clubs n’auront lieu qu’en fin de saison, même si le média espagnol affirme que les Ibères ne seraient plus chauds du tout à l’idée de recruter définitivement Jesé.

Le Betis veut refaire affaire avec Paris

Mais si le dossier Jesé est abandonné par le Betis, Estadio Deportivo précise que l’actuel neuvième du classement de Liga ne compte pas couper les ponts avec son homologue parisien. Loin de là. La raison est toute simple. Au Betis, les dirigeants savent qu’il leur est pratiquement impossible d’engager des Rouge-et-Bleu en temps normal. Sauf que depuis quelque temps, Paris est obligé de se séparer de plusieurs éléments pour rester dans les clous du fair-play financier.

Un besoin de vendre très pressant puisque les champions de France en titre doivent par exemple générer des liquidités avant le 30 juin prochain. L’idée du Betis est donc très claire : entretenir ses bonnes relations avec le PSG et tenter d’enrôler un ou plusieurs joueurs devenus indésirables, autres que Jesé Rodriguez, à des conditions plus abordables. Pour rappel, Christopher Nkunku, Thomas Meunier et Stanley Nsoki ont été les premiers noms cités pour ce dégraissage express.

10% sur tout Foot.fr avec le code FM10