Une nouvelle ère. Le FC Barcelone débute un nouveau chapitre cette saison après le départ d’Andrés Iniesta au Vissel Kobe au Japon. Les pensionnaires du Camp Nou ont déjà déboursé plus de 125 millions d’euros cet été pour s’attacher les services d’Arthur (31 M€, Grêmio), de Clément Lenglet (35,9 M€, FC Séville), de Malcom (41 M€, Bordeaux) et d’Arturo Vidal (18 M€, Bayern Munich). Mais les Blaugranas se sont surtout manifestés par leur capacité à bien vendre cet été 2018. Depuis 2014/15 marquée par les départs d’Alexis Sanchez (42,5 M€ à Arsenal) et de Cesc Fabregas (33 M€ à Chelsea), c’est la première fois que le Barça vend aussi bien ces dernières saisons, si on met bien sûr de côté l’été 2017 exceptionnel avec le départ de Neymar au PSG pour 222 M€ (le FCB a vendu pour 232,5 M€ en 2017-2018). Cette année, le club présidé par Josep Maria Bartomeu s’est attaché à bien dégraisser et surtout à renflouer ses caisses au passage.

Arrivé l’été dernier en Catalogne pour 40 M€, Paulinho est reparti en Chine après seulement une saison. Le Brésilien, qui a pourtant réalisé des prestations convaincantes, est retourné au Guangzhou Evergrande sous la forme d’un prêt avec option d’achat obligatoire de 50 millions d’euros. Une opération très étonnante et qui questionne sachant que son club devra payer le même montant au gouvernement en raison des règles qui régissent le mercato en Chine. Un transfert qui coûtera donc 100 millions d’euros au total (50 M€ à payer au Barça, 50 M€ à payer au gouvernement chinois). Les Catalans ont aussi pu compter sur la capacité d’Everton à dépenser sans compter lors de cette intersaison. En effet, les Toffees sont venus débarrasser le club culé de plusieurs seconds couteaux. Ainsi, Lucas Digne, barré par Jordi Alba, a rejoint Everton pour 20 millions d’euros. Il a même été revendu plus cher qu’il n’a été acheté au PSG (16,5 M€ en 2016).

80 M€ de ventes et ce n’est pas terminé !

Il a été imité par Yerry Mina et André Gomes lors du dernier jour du mercato en Premier League. Le Colombien, qui a réalisé une bonne Coupe du Monde, a été vendu pour près de 32 M€ (30,25 M€ + 1,5 M€ de bonus). Une opération financièrement très bonne pour le Barça. Six mois après son arrivée de Palmeiras pour 11,8 M€, le défenseur central de 23 ans (7 apparitions au FCB) a été revendu plus cher, soit une plus-value de 20,2 M€. Les pensionnaires de Goodison Park n’ont, en revanche, obtenu qu’un prêt sans option d’achat d’André Gomes. Mais il s’agit d’un prêt payant de 2,25 M€. Encore de quoi permettre au FCB d’engranger de l’argent avec un élément qui a toutes les peines du monde à s’imposer depuis son arrivée en 2016 pour 35 M€. De son côté, Gerard Deulofeu, déjà prêté la saison passée à Watford, y est resté définitivement.

Les Espagnols ont récupéré 13 millions d’euros, auxquels pourront s’ajouter 4 millions de bonus. Il faut aussi préciser que le Barça a bien ficelé ce dossier puisqu’il touchera un pourcentage sur une revente de son attaquant. Les Blaugranas s’en tirent bien aussi avec Aleix Vidal. Loin d’avoir convaincu depuis son arrivée, le latéral de 28 ans est retourné au FC Séville. Acheté 15 millions d’euros il y a deux ans, il est reparti pour 8,5 M€ (+ 2 M€ de bonus). De quoi limiter la casse pour les Barcelonais. Des Barcelonais qui ont vendu José Arnaiz hier à Leganés pour 5 millions d’euros, plus 500 000 euros de bonus. Le club devrait encore réaliser quelques ventes. Selon Sport, Marlon est sur le point de rejoindre Schalke 04 pour 15M€. Rappelons qu’il a été acheté 5 M€ à Fluminense en 2017. Paco Alcacer ou Munir El Haddadi pourraient aussi plier bagages. Avec déjà près de 80 M€ récoltés (hors bonus), le FC Barcelone a très bien dégraissé cet été 2018.

10% sur tout Foot.fr avec le code FM10