C’est une perte qui risque d’interroger les supporters parisiens. Devenu un élément important aux yeux d’Unai Emery la saison passée, Giovani Lo Celso va quitter le PSG d’ici ce soir minuit. Pourquoi ? Thomas Tuchel ne porte pas le même regard sur l’international argentin de 22 ans. Peu utilisé par le nouvel entraîneur du PSG, même durant la pré-saison, le milieu de terrain s’est rendu compte au fil des jours que l’horizon était bouché pour lui, d’autant que le club de la capitale n’a pas caché son désir de recruter dans l’entrejeu. Un désir non concrétisé pour l’instant.

Alors Lo Celso a décidé de prendre les choses en main en acceptant de changer d’air. Hier nous vous révélions que des discussions existaient avec la Real Sociedad, club qui s’est toujours intéressé à lui, même quand il évoluait à Rosario Central en Argentine. Cependant, la perspective de récupérer un tel élément a vite emballé d’autres clubs, dont le Celta Vigo, en négociations avec le PSG pour Stanislav Lobotka, et le Betis Séville.

Une option d’achat à 30 M€

Et c’est le Betis qui a empoché la mise, comme l’annonce le journal ABC Sevilla dans son édition du jour. Pas de place au doute, le Betis « boucle le transfert de Lo Celso », peut-on lire. D’abord focalisé sur Rafinha, le joueur du FC Barcelone, le club andalou s’est vu refuser son offre de prêt avec option d’achat malgré un accord avec le milieu brésilien. Il s’est donc penché sur son recours Lo Celso et est visiblement parvenu à le convaincre.

L’Argentin va donc s’engager sous la forme d’un prêt avec option d’achat à hauteur de 30 M€ et rejoindre une écurie au mercato estival réussi (Inui, Canales, William Carvalho entre autres) mais dont le début de saison est décevant (défaite 0-3 face à Levante à domicile lors de la 1ere journée, 0-0 contre Alaves lors de la 2e). Le PSG, de son côté, va perdre une solution dans l’entrejeu, ce qui pourrait éventuellement signifier une dernière arrivée dans les dernières heures du mercato.