Rendez-vous au sommet ce jeudi entre GACP, fonds d’investissement américain candidat à la reprise des Girondins de Bordeaux, M6, actuel propriétaire du club au scapulaire, et les élus du conseil de la métropole. Prévu aux alentours de 18h, cet entretien est censé dissiper les derniers doutes qui entourent le projet de reprise. Le maire de la ville Alain Juppé sera notamment très attentif aux arguments des différentes parties.

À en croire L’Équipe, ce dernier, qui tiendra une conférence de presse à l’issue de la réunion, semble perplexe quant à certains pans du dossier défendu par les investisseurs américains, notamment en termes d’économies et de gestion de la dette du club (environ 10 M€ par an pour M6). Le spectre de voir le club dépecé en cas de mauvais résultats sportifs et économiques est présent dans l’esprit de certains opposants au projet.

Le Matmut Atlantique, un gouffre financier...

M. Juppé veut donc faire la lumière sur cet aspect. Nul doute qu’il évoquera aussi l’épineux dossier du stade. Le Matmut Atlantique, rarement plein, coûte cher. Vinci et Fayat, qui ont construit et exploitent l’enceinte, ont accumulé plus de 10 M€ de pertes depuis 3 ans selon Sud Ouest. Un chiffre supérieur aux estimations. Et la tendance n’est pas à l’amélioration...

Les repreneurs américains n’entendent pas s’éterniser (leur projet est basé sur une période de 4 ans) et ils n’ont jamais manifesté l’envie de racheter le stade. Un nouvel aspect du dossier que les décideurs prendront certainement en compte dans les discussions. On en saura un peu plus sur l’avenir des Girondins de Bordeaux d’ici vendredi, jour du vote décisif...