Un nouveau chapitre. Les Girondins de Bordeaux ont souhaité écrire un nouveau chapitre de l’histoire du club avec l’arrivée de Jocelyn Gourvennec cet été 2016. L’ancien coach de Guingamp a été rejoint par plusieurs recrues dont Jérémy Ménez et Jérémy Toulalan. Deux éléments expérimentés et prêts à relever un nouveau challenge.Ce qu’avait reconnu la "Toul". « Même si ces deux dernières années ce fut un peu un peu plus difficile, c’était un challenge qui me plaisait. J’ai fait quelques clubs ; j’aime bien repartir dans quelque chose de nouveau, pour aider le club à retrouver des couleurs. (...) Je veux essayer de prendre du plaisir au quotidien, d’en donner aux supporters, tout en essayant d’être performant. Ce n’est jamais facile de concilier les deux. Je vais m’attacher à faire ça ». Et il semblerait que le Français ait vu clair. Suspendu lors de la première rencontre de la saison, il a joué au total 10 matches de Ligue 1. Tous en tant que titulaire. L’ex-Monégasque n’a pas été épargné non plus par les blessures. Il avait été touché à la cuisse gauche fin août (lésion bénigne aux ischio-jambiers) et n’avait retrouvé les terrains que le 1er octobre face au PSG.

Mais bien qu’il ait eu des soucis physiques, Toulalan n’a pas toujours convaincu lors de ses prestations. « Physiquement, je me sens un peu mieux. Je suis un diesel, il me faut du temps. Je comprends que les supporters aient beaucoup d’attente me concernant… Mais ils ne peuvent pas attendre ce que je ne sais pas faire », s’était défendu le principal intéressé en conférence de presse.. Si le président Jean-Louis Triaud comme son entraîneur Jocelyn Gourvennec font front derrière lui, le footballeur âgé de 33 ans n’a pas été à son avantage lors de ses dernières sorties. Lors du match face à Bastia (15ème journée), il a été en souffrance et a fait preuve de lenteur. Puis la suivante, il n’a pas été aligné au départ. Gourvennec a préféré lancer Zaydou Youssouf. Celui qui porte le numéro 33 (17 ans) a été titularisé pour la première fois. En conférence de presse, Gourvennec est revenu sur son choix et a évoqué les attentes qu’il a concernant la "Toul" : « Jérémy Toulalan était sur le banc pour souffler mais aussi par choix. Personne n’est épargné dans mon management ».

Mais le milieu n’est pas le seul dans ce cas : « Nous avons besoin de plus de régularité chez nos jeunes joueurs, plus d’exigence. Mais les joueurs plus âgés doivent nous apporter davantage par leur expérience. Ils doivent prendre plus de responsabilités pour emmener l’équipe plus haut. Jérémy Ménez retrouve de l’allant, maintenant il faut qu’il retrouve de la réussite. On a bien avancé avec lui. Jérémy Toulalan est un joueur d’équipe, il doit nous apporter plus. Il doit nous nous apporter son expérience et ce côté guerrier qui le caractérise depuis le début de sa carrière ». L’entraîneur de Bordeaux a aussi évoqué les qualités du milieu de 33 ans : « Ce qu’il apporte ? Qu’on reçoive Dijon ou qu’on joue au Parc des Princes, il a toujours beaucoup de sang-froid et ça déteint sur ses partenaires. Mais j’attends un peu plus de dynamisme. C’est surtout ça qui lui manque aujourd’hui. Il faut rajouter un peu de peps et de dynamisme au cœur du jeu ». Comme son coach, le milieu est conscient qu’il n’est pas encore revenu à son meilleur niveau et qu’il n’est pas encore à la hauteur des attentes placées en lui. À lui d’inverser la tendance. Pourquoi pas ce samedi face à Monaco....

10% sur tout Foot.fr avec le code FM10