Clément Grenier rempilera-t-il pour une saison supplémentaire à l’Olympique Lyonnais ? Apparu en équipe première lors de la saison 2009/2010, le milieu de terrain formé dans le Rhône ne cesse d’entretenir le suspense sur son avenir. Lié aux Gones jusqu’en 2018, Grenier ne rechignerait pas à l’idée de poursuivre l’aventure, mais s’est clairement fait à l’idée d’un départ. Reste désormais à connaître la position claire de ses dirigeants à son sujet. Obligé de vendre au moins un joueur pour renflouer ses caisses, et ce, malgré une participation acquise en Ligue des Champions, l’OL se lassera-t-il des sorties médiatiques de son joueur ?

Alors que le président Aulas avait calmé le jeu en affirmant compter sur son international tricolore (5 sélections), ce dernier a envoyé une nouvelle pique à son club formateur dans les colonnes de France Football. Interrogé sur son parcours lyonnais, Clément Grenier, qui bénéficie de l’un des plus gros salaires du vestiaire derrière Mathieu Valbuena et Alexandre Lacazette, a tout simplement affirmé que ses dirigeants ne lui ont jamais rendu la vie facile malgré ses performances. En clair, alors que l’OL s’est toujours félicité dernièrement d’aligner une équipe dont les piliers sont des éléments issus du sérail rhodanien, Grenier estime qu’il n’a pas vraiment bénéficié de ce traitement de faveur.

« Même si j’ai été formé ici, ça n’a jamais été simple pour moi. À Lyon, on m’a toujours mis des bâtons dans les roues. Quand j’ai signé pro, on a fait venir Pjanic qui avait le même âge que moi, j’ai dû montrer ma force de caractère pour m’imposer. Ensuite, ils ont fait venir Gourcuff et on nous a mis en concurrence alors qu’on jouait très bien ensemble. Ça peut sembler paradoxal, mais, souvent, un club formateur ne fait pas totalement confiance à son jeune, car on le connait depuis qu’il est môme, on connait ses qualités mais aussi ses défauts qui n’existent peut-être plus d’ailleurs, mais sur lesquels le club reste scotché. » Des propos qui raviront sans doute les décideurs lyonnais et qui scelleront peut-être le divorce entre les deux parties.

10% sur tout Foot.fr avec le code FM10