Ce n’est plus qu’une question d’heures. Thierry Henry devrait devenir aujourd’hui le nouvel entraîneur de l’AS Monaco. L’ancien international tricolore signera un bail de trois ans avec le club du Rocher, et devrait être présenté lundi. Une première grande expérience sur un banc de touche pour l’ancien numéro 14 d’Arsenal, qui était notamment convoité par les Girondins de Bordeaux et Aston Villa ces derniers temps. L’Equipe explique comment la direction monégasque a convaincu Titi Henry.

Tout d’abord, le champion du Monde 98 avait, forcément, une énorme envie d’entraîner. C’est pour cette raison qu’il a écouté attentivement les propositions qui lui sont arrivées, mais ni les Girondins de Bordeaux ni les Villans ne lui avaient apporté les garanties suffisantes. Le contraire de Monaco donc, qui a facilement séduit l’ancien Bleu. Premièrement, avec « un salaire digne des bancs les plus prestigieux » comme l’explique le quotidien sportif. On parle d’un montant compris entre les 6 et 7 millions d’euros annuels.

Henry veut travailler avec les jeunes

Mais surtout, comme l’expliquait déjà Nice-Matin jeudi, Thierry Henry pourrait avoir une petite enveloppe pour renforcer son effectif. Henry souhaite également travailler avec les jeunes, un domaine qui restera donc une priorité dans le développement du club, d’où ses choix au niveau du staff, où il souhaite notamment s’entourer de l’entraîneur de la réserve rennaise Julien Stephan, ainsi que du coach des U23 de Benfica Joao Tralhao.

La philosophie et la politique mercato du club de la Principauté semble donc totalement correspondre à ce que cherchait Thierry Henry pour sa première expérience en tant qu’entraîneur. Toujours est-il que le nouveau coach monégasque a du pain sur la planche, puisqu’il va devoir remobiliser une équipe qui n’a plus gagné le moindre match depuis le 11 août dernier, lors de la première journée de championnat face à Nantes...