C’est l’histoire d’un cadre qui aurait aimé vivre une meilleure fin de carrière à l’Olympique de Marseille. Lié au club phocéen jusqu’en 2015, l’ancien Auxerrois pensait faire partie des meubles. Au début de l’été, son président, Vincent Labrune, lui avait même proposé de parapher un nouveau contrat jusqu’en 2016. Mieux, un avenir au sein du staff olympien à moyen terme avait été évoqué entre les deux parties. Aujourd’hui, Benoît Cheyrou déchante.

Dans ses colonnes, France Football nous apprend que Labrune a bien tenté de prolonger son joueur (pour réduire son salaire de 250 000€ bruts à 125 000€ bruts), mais dans l’unique but de le vendre ou de le prêter. Un désir qui a rendu le principal intéressé fou de rage. Mécontent, Cheyrou se serait même rendu dans le bureau de Labrune afin de lui témoigner ses états d’âme. « Vous vous prenez pour mon agent, vraiment ? », lui aurait-il lancé. Relai privilégié de Labrune au sein du vestiaire marseillais, Cheyrou se sent trahi.

Depuis, Labrune a démenti cet épisode. Il n’empêche que Cheyrou s’entraîne désormais avec l’équipe réserve et qu’il n’a pas signé de nouveau contrat. Une énorme déception pour le natif de Suresnes qui ne fait pas partie des plans de Marcelo Bielsa. Attentif à sa situation, le Standard de Liège pourrait en profiter pour s’offrir une recrue d’expérience. Affaire à suivre.

10% sur tout Foot.fr avec le code FM10