Fils spirituel de Luis Fernandez, Francis Llacer ne laisse pas indifférent. Pur produit du Paris Saint-Germain, ce latéral droit, capable également d’évoluer à gauche, a connu un excellent début de carrière avant d’avoir moins de réussite par la suite. Champion de France avec l’équipe cadet (1989) à 18 ans, Llacer sera ensuite finaliste de la coupe Gambardella l’année suivante.

Sa carrière prend définitivement son envol au début des années 90 lorsqu’il signe son premier contrat professionnel en 1991 après avoir disputé sa première grosse saison avec la formation francilienne avec 21 matchs disputés. S’en suivent deux années de disette où il ne joue pas plus de dix rencontres par saison. De retour sur le premier plan à 22 ans, il retrouve une place de titulaire et décroche son deuxième titre majeur en remportant le championnat en 1994, après une coupe de France en 1993. Régulièrement appelé en équipe de France Espoirs, il ne connaîtra cependant jamais la sélection A.

Devenu un cadre du PSG, il se distinguera lors de la saison 1994-1995 en inscrivant un but somptueux d’une reprise de volée face au Stade Malherbe de Caen et en réalisant le doublé coupe de France, coupe de la Ligue. Mais cette moisson de trophée atteindra son apogée l’année suivante lorsqu’il participe à la finale de la coupe des coupes remportée par le club de la capitale en 1996.

À partir de là, suite au départ de Fernandez, Llacer va connaître un parcours en dent-de-scie. Prêté à Strasbourg, il fait son come-back à Paris, mais il n’est plus titulaire. Il s’exile alors à Saint-Étienne puis à Montpellier avant que Luis Fernandez ne le rappelle en 2001. Pris en grippe par les médias, il reçoit le prix du Ballon de Plomb en 2003 qui marque la fin de son aventure au PSG.

Âgé de 37 ans, l’ancien parisien s’est reconverti dans un tout autre domaine. Fini le football, espérons que "cisco" aura plus de succès avec les chevaux qu’avec le monde du football. En effet, il s’occupe aujourd’hui d’un centre d’équitation à Jablines en Seine-et-Marne.