La faillite de Monaco est avant tout celle de ses cadres. Le constat est clair et établi depuis quelques semaines maintenant, au fil des rencontres où Radamel Falcao, Kamil Glik, Jemerson et Djibril Sidibé déçoivent. Ces joueurs qui ont participé au sacre monégasque en 2017 sont à mille lieues de leur meilleur niveau et si certains en doutaient encore, ils n’ont pas dû reconnaître le latéral droit français face au Paris Saint-Germain dimanche soir. Auteur d’une prestation cataclysmique, Sidibé a plombé son équipe dès la 4e minute avec une relance immonde en pleine surface. Le début d’une soirée cauchemardesque qui lui a valu des commentaires peu amènes aussi bien sur les réseaux sociaux que dans la presse.

« Sidibé, l’enfer du dimanche », titre Nice-Matin, qui a collé un 1 à Sidibé pour juger son match. « Son pire match avec l’ASM, et de loin », peut-on lire. 1 aussi pour L’Équipe. « Cette fois, il a coulé. Il n’y a pas assez de place ici pour dresser la liste de ses erreurs et de ses maladresses. Le joueur vit probablement la pire période de sa carrière, sur le plan physique notamment. » Votre site préféré, Foot Mercato, lui a également infligé un terrible 0,5, en ayant la place de répertorier ses erreurs. « Il a d’abord couvert Cavani sur l’ouverture du score (4e), avant de laisser partir Diaby dans son dos, qui servait ensuite l’Uruguayen (13e). Mais son cas ne s’est pas arrangé en deuxième période. Beaucoup trop haut sur le troisième but et l’ouverture de Rabiot vers Diaby (53e), il a ensuite concédé un penalty pour une faute sur Mbappé (63e). »

Didier Deschamps prévient Djibril Sidibé

Forcément, une telle prestation avant de rejoindre l’équipe de France avait de quoi interpeller sur le manque de ressources au poste de latéral droit. Benjamin Pavard est en difficulté avec Stuttgart, Djibril Sidibé avec Monaco. Interrogé en conférence de presse sur le sujet, Didier Deschamps n’a pas nié la mauvaise passe du joueur. « Je pense que ça va lui faire beaucoup de bien. Il n’est pas au meilleur de sa forme, comme son club. Il est capable de faire beaucoup mieux que ce qu’il fait en ce moment. Il est là, lui aussi. Il est régulièrement avec nous. C’est valable pour tout le monde. Ils sont là par rapport à ce qu’ils font dans leur club, même s’il a un vécu important avec nous, il le sait, bien évidemment. À lui de, individuellement, mais ça passe par son club aussi, de retrouver un meilleur niveau », a-t-il prévenu.

Pour quelques joueurs, l’équipe de France ressemble plus à une bouffée d’oxygène qu’à une récompense à certains moments. Ce fut le cas pour Paul Pogba lorsque sa relation avec José Mourinho était au summum de la tension ou plus récemment avec Ousmane Dembélé, énormément critiqué en Espagne, mais encore présent dans les listes de Deschamps. A priori doublure de Pavard dans l’esprit du sélectionneur national, Djibril Sidibé a une nouvelle occasion de s’aérer la tête et d’oublier le marasme monégasque. Sera-ce suffisant pour, personnellement, revenir à un niveau plus conforme à la place qu’il a conquise en sélection ?