La Ligue 1 reprend ses droits ce vendredi soir, et c’est l’Olympique de Marseille qui lance cette nouvelle saison, à l’Orange Vélodrome, face à Toulouse. En tribunes, Frank McCourt sera présent pour pousser ses ouailles. Le propriétaire américain de l’écurie phocéenne est d’ailleurs à la une de L’Équipe ce vendredi. Il a accordé un long entretien au quotidien sportif, entre bilan, stratégie et projection. Le patron olympien a aussi et surtout évoqué le positionnement des Ciel-et-Blanc sur le marché des transferts.

« J’ai déjà évoqué le mot stabilité. Nous devons construire là-dessus. Si on reprend la saison dernière : nous avons été en finale de Ligue Europa (perdue 0-3 contre l’Atlético de Madrid), nous avons marqué beaucoup de buts, nous avons glané 77 points en Championnat, un total important : quel est notre plus grand besoin ? Nous avons recruté Caleta-Car, une recrue précieuse, jeune, grand, technique, avec un fort potentiel. C’est une indication précise. Nous allons continuer à être très stratégique sur notre recrutement, en gardant une base solide et apporter des pièces très spécifiques », a-t-il lancé.

« Nous ne sommes pas attirés par ce qui brille »

Le défi est clair, continuer à investir pour celui qui avait annoncé 200 M€ d’investissements sur le mercato, mais pas n’importe comment. « Je respecterai les engagements que j’ai avancés. Nous avons à ce stade déjà investi près de 140 M€ en achat de joueurs – et beaucoup plus si on ajoute les investissements dans les autres secteurs du club –, mais nous allons continuer à être actifs dans l’achat de joueurs, avec les critères précédemment spécifiés. On ne sera pas actifs pour être actifs. Nous voulons recruter et développer de jeunes talents, et pour ça, il fallait améliorer le scouting, les installations », a-t-il exposé.

L’investisseur rappelle qu’il a déjà mis beaucoup de billes pour moderniser les infrastructures marseillaises et relancer la formation. Conditions indispensables selon lui pour grandir sur le long terme. McCourt est donc clair : sauf opportunité, il ne fera pas de folies. « Mais, encore une fois, nous ne sommes pas attirés par ce qui brille, par des histoires d’un jour. Notre stratégie, c’est le long terme. On est évidemment ouverts d’esprit, mais on a déjà créé quelque chose de bien », a-t-il confié, fixant tout de même le top 3 comme objectif à ses hommes. Ambitieux mais raisonnable, Frank McCourt pourra juger sur pièce ce soir si son équipe est armée pour répondre à ses attentes ou s’il devra l’améliorer d’ici le 31 août.