L’entrée des supporters lillois sur la pelouse du Stade Pierre Mauroy samedi soir face à Montpellier fait encore parler. Après le match, Christophe Galtier avait déjà fait part de sa colère quant aux événements de la soirée. Depuis, on a notamment appris que le club nordiste risquait très gros devant la commission de discipline de la LFP, comme un huis clos. De son côté, le club a déjà posé plusieurs plaintes afin de permettre l’ouverture d’une enquête contre les fauteurs de trouble.

Et aujourd’hui, Christophe Galtier était présent en conférence de presse. Forcément, bon nombre de questions avaient une fois encore pour sujet les incidents de samedi. Cette fois, le coach lillois a tenté de calmer le jeu. « Cette semaine, nous avons beaucoup et bien travaillé sur le terrain. Bien évidemment que j’ai parlé avec mon groupe à propos de samedi soir, en essayant de libérer la parole, d’évacuer déception, colère, craintes ou peurs. J’ai trouvé mes joueurs peu bavards », a d’abord lancé le coach.

« Il vaut mieux que notre prochain match soit à l’extérieur »

« Vous dire que les joueurs n’ont pas été sensibles, c’est faux. Mais vous dire qu’ils en ont parlé toute la semaine ne serait pas vrai non plus. Il faut savoir évacuer les choses et se focaliser sur les matchs qui arrivent. Ne tirons pas à boulets rouges sur les supporters du LOSC. Malheureusement, ce qui s’est passé samedi s’est aussi passé en Angleterre et dans d’autres championnats. C’est un problème de société. Il faut stopper ça car ça peut aboutir à des drames. Que les entraîneurs et joueurs soient responsables de la situation sportive : oui. Les responsables de ce qu’il s’est produit samedi, ce sont les gens qui sont rentrés sur le terrain. Ce ne sont pas des hooligans. Ce sont des supporters qui ont pété les plombs », a ajouté l’ancien entraîneur de l’ASSE.

Galtier s’est ensuite exprimé sur les semaines à venir : « il vaut mieux que notre prochain match soit à l’extérieur. Si on regarde les cotes on voit très bien qui sera le favori pour Monaco - LOSC. Puis il est bon que cette coupure internationale intervienne avant LOSC - Amiens. Faisons en sorte de retrouver une atmosphère positive ». Le ton est donné : l’entraîneur lillois appelle au calme et à l’union sacrée. Et les Dogues vont en avoir besoin, eux qui sont dans une situation sportive plus que compliquée, avec des rencontres décisives en vue du maintien dans les semaines à venir...