De réputation, le Paris Saint-Germain n’est pas le genre de clubs à miser sur son centre de formation. Mais depuis quelques temps, la donne a changé, et de nombreuses pépites parviennent à éclore chez les pros. Contacté par nos soins, le jeune espoir Ilan Boccara vous raconte son parcours : « J’ai commencé le foot à l’ES16, un club à côté de la maison dans le 16ème arrondissement. J’ai fait un an là-bas avant de prendre la direction du Stade Français. Après, j’ai fait 5 ans à l’ACBB. Un recruteur du PSG m’a proposé de faire un test, ça a été concluant et j’ai signé au PSG à 13 ans. Je suis un joueur qui ne lâche rien, j’ai un gros mental, même si je dois encore m’améliorer techniquement, dans la relance. Si je devais citer un modèle, ça aurait été Gattuso avant. Maintenant, le top c’est Xavi ou Iniesta ».

Et s’il faudra encore du temps pour marcher sur les traces des deux grands blaugrana, le milieu de terrain poursuit tranquillement son apprentissage du côté du Camp des Loges : « Ici, tout s’est toujours bien passé même si l’année dernière j’ai eu un peu de mal chez les 18 ans nationaux. Je ne jouais pas trop, j’étais souvent sur le banc, mais ça m’a appris beaucoup de choses psychologiquement. Là maintenant, tout se passe très bien. J’ai fait pratiquement tous les matches, à chaque fois titulaire, j’espère que ça va continuer pour la deuxième partie de saison. Je ne pensais pas faire toute la saison et m’imposer avec la CFA ». Et maintenant que les choses se passent au mieux, le jeune joueur peut nourrir de nouvelles ambitions :

« J’espère maintenant monter le plus possible avec les professionnels ne serait-ce que pour les entraînements. Après, pourquoi pas, faire un match ou en tout cas être dans le groupe au moins. On parle de stars, de noms comme Pato ou Kaka, ce serait un rêve ! Ce sont de très grands joueurs. C’est clair que si on s’entraîne avec eux, on va beaucoup apprendre. Ce sont des joueurs très expérimentés. Mais bon, on est conscient qu’il va falloir être beaucoup plus performant pour monter avec les pros car il y aura plus d’exigence ». C’est aussi cela être dans un grand club.