Bientôt du nouveau du côté de Geoffroy Guichard ? Peut-être bien. L’AS Saint-Étienne possède en effet une jeune génération particulièrement prometteuse. En témoigne la récente qualification du club pour les demi-finales de Coupe Gambardella contre Troyes (le 1er mai, à Mérignac), acquise aux dépens de l’Olympique de Marseille (5-2). Sous les ordres d’Abdel Bouhazama, de nombreux joueurs affichent d’énormes qualités, du défenseur central Kurt Zouma (17 ans) à l’attaquant Idriss Saadi (18 ans), déjà apparu à quelques reprises en Ligue 1 cette saison. On peut également citer Ismaël Diomandé (18 ans) parmi les cadres de cette prometteuse équipe.

Ce milieu défensif, révélé la saison dernière sous les couleurs du Paris FC (il a découvert le National à tout juste 17 ans), a débarqué du côté de Geoffroy Guichard l’été dernier. Repéré par Damien Comolli, ex-directeur sportif du club et Ludovic Paradinas, recruteur pour la région parisienne, il s’est immédiatement fondu dans son nouvel environnement. Ses qualités et son travail faisant naturellement la différence, comme l’a expliqué M. Paradinas à Foot Mercato. « C’est un gros travailleur sur le plan défensif, capable d’évoluer tout seul devant la défense. Il a une grosse activité, un gros volume de jeu. Il a eu une bonne progression, il travaille bien, c’est un bosseur avec de grosse qualités mentale. Il a eu une bonne progression. C’est un leader mental, toujours présent sur les grands rendez-vous. Il tient très bien notre milieu de terrain en Gambardella et pour sa première saison en CFA, c’est très intéressant. Il a un gros potentiel », a-t-il indiqué.

Sa progression fulgurante n’est d’ailleurs pas passée inaperçue au sein du club. Christophe Galtier, séduit par son potentiel, l’a ainsi convié à plusieurs reprises aux séances d’entraînement du groupe professionnel. Consciente de tenir un talent brut, l’ASSE pourrait d’ailleurs miser sur lui sur le long terme. D’autant qu’elle devrait voir plusieurs joueurs partir dans l’entrejeu cet été (Blaise Matuidi est fortement courtisé à l’étranger, tandis que les contrats de Laurent Battles et Christophe Landrin arrivent à échéance). « Il a un profil super intéressant et, si ça n’engage que moi, je pense que, cet été ou même dans un an, il pourrait avoir sa chance », a lancé celui qui l’a déniché au PFC.

Une position qui ravit le joueur. Malgré l’intérêt affiché de certaines grosses écuries italiennes et espagnoles, Ismaël Diomandé, qui possède un contrat stagiaire courant jusqu’en juin 2012, entend poursuivre sa progression tranquillement, sans brûler les étapes. Et s’il mène les Stéphanois au sacre en Coupe Gambardella au Stade de France le 14 mai, nul doute que l’AS Saint-Étienne le récompensera en l’intégrant comme un membre à part entière du groupe professionnel la saison prochaine. Et qui sait le Chaudron vibrera peut-être à l’avenir au rythme des exploits de ce nouveau visage.