Arrivé à Lille dans les valises d’Hervé Renard l’été dernier, D’Avila Ba Loua (19 ans) commence à se faire sérieusement remarquer avec la réserve des Dogues après une première partie de saison perturbée par une blessure à l’épaule. « J’ai été opéré puis écarté des terrains pendant deux mois. C’était une situation assez difficile à vivre. C’était la première fois que j’étais éloigné des terrains si longtemps. Maintenant, ça va mieux, je suis bien revenu, tout va bien », nous a-t-il confié, satisfait de son expérience française jusqu’ici. « C’est difficile, mais j’essaie de progresser, de donner le meilleur de moi-même afin de rendre la confiance que Lille m’a témoigné. Physiquement et techniquement, je me sens à l’aise. Sur le plan tactique, on insiste un peu plus. J’essaie de travailler sur ça chaque jour à l’entraînement. À part ça, je me sens bien », a-t-il expliqué.

Ce jeune milieu offensif espère que ce passage dans le Nord de la France lancera définitivement sa carrière au plus haut niveau. Une carrière qui a débuté il y a déjà très longtemps. « J’ai fait toute ma formation depuis mes 11 ans à l’ASEC Abidjan, où j’ai été surclassé avec les professionnels à l’âge de 16 ans », a-t-il raconté, profondément marqué par le souvenir de sa première convocation avec la sélection A de Côte d’Ivoire. « J’ai été appelé avec les A au début des éliminatoires de la CAN 2017. C’était une super expérience, les anciens m’ont donné plein de conseils, m’ont super bien accueilli. Je me suis bien adapté. Cela me donne envie de tout faire pour y revenir », a-t-il indiqué. Le gaucher, qui se décrit comme un joueur « rapide avec et sans ballon, bon techniquement, intelligent dans le jeu et précis sur coups de pied arrêtés », rêve désormais de briller en Europe.

Le LOSC possède une option d’achat pour lui permettre de franchir une nouvelle étape dans son plan de carrière. « Je suis prêté jusqu’à la fin de la saison par l’ASEC. Lille a une option pour me conserver, je donne le maximum en tout cas pour que ça se fasse. Rester à Lille ? J’aimerais bien, j’en serais ravi. Ça voudrait dire que Lille ne s’est pas trompé sur moi et que j’ai tout fait pour être performant. Dans le cas contraire, Philippe-Alexandre Alain et son agence Elite Career Management - travaillant en partenariat avec l’agent suédois Patrick Mörk - sont là pour s’occuper de mon avenir », a lancé ce fan de Lionel Messi, star du Barça et de l’Argentine, qu’il observe de près pour « progresser et apprendre », du Real Madrid et de la Premier League, « le championnat le plus fort du monde » dans lequel il a toujours voulu évoluer. La balle est donc dans le camp des Dogues. À eux de décider s’ils souhaitent miser sur D’Avila Ba Loua, grand talent ivoirien qui ne demande qu’à éclore. À bon entendeur.