Pour beaucoup le cas Billel Omrani cristallise les carences de l’Olympique de Marseille en matière de formation. Longtemps annoncé comme un jeune crack et sur les tablettes des plus grands clubs européens, l’international U19 tricolore peine à s’imposer au sein du club phocéen qui lui a pourtant fait signer en 2011 un contrat professionnel de trois ans. Il n’en fallait pas plus pour que des rumeurs mettant en cause le comportement du joueur ne surgisse dans les médias locaux. Son attitude, son état d’esprit et l’image qu’il envoie aux autres jeunes du club auraient fortement déplu à la direction marseillaise. Des accusations qui ont profondément blessé le joueur et son entourage et qui n’ont bien évidemment pas été confirmées en interne.

Billel Omrani a décidé de ne pas riposter directement dans les médias. Une personne très proche de l’entourage du joueur a néanmoins accepté d’évoquer avec nous la zone de turbulence subie par le jeune attaquant marseillais depuis quelques semaines. « Billel vit très mal cette situation et a cru que le ciel lui était tombé sur la tête quand il a lu la presse locale. S’il a fait quelques petites bêtises pas bien méchantes dues à son âge, il a toujours été droit et a toujours respecté le club et ses coéquipiers. Certes, il a connu un passage à vide cet automne peu après sa seule apparition de la saison en Ligue 1 (NDLR : face à Bordeaux le 18 novembre dernier). Pour sa défense, il a connu des problèmes personnels assez graves et a perdu une personne très proche. »

Sans faire de bruit, Omrani continue de participer activement aux entrainements du groupe pro et enchaine les buts en CFA2. C’est notamment grâce à sa dizaine de buts inscrits (dont un magnifique coup franc inscrit face à Nice le week-end dernier) que le club phocéen est actuellement deuxième de son championnat derrière Nice. Protégé notamment par Henri Stambouli et José Anigo, il est actuellement dans une forme ascendante, mais reste un troisième choix aux yeux d’Élie Baup derrière les habituels titulaires du poste, à savoir André-Pierre Gignac ou Jordan Ayew.

Billel Omrani prêt à s’inspirer du cas André Ayew

À 19 ans, le numéro 25 de l’OM est bien conscient qu’il doit jouer pour progresser et franchir un cap. Mais s’il n’envisage pas d’être transféré, il pourrait demander à son club formateur de lui trouver un club en prêt en Ligue 2 ou en Ligue 1. « Il aime l’OM, c’est son club de cœur et rien n’est plus important pour lui que de s’y imposer. Cet hiver, il a repoussé une approche de West Ham qui souhaitait le recruter. Billel est conscient que la concurrence est féroce à Marseille et la pression énorme. C’est pour cela qu’il devrait demander à l’OM de lui trouver un point de chute en fin de saison. Il veut prouver qu’il a les qualités pour s’imposer ici, et veut s’inspirer du cas André Ayew qui était passé par la case L2 pour s’imposer. » Billel Omrani sera-t-il entendu par ses dirigeants ? Une chose est sure, ces derniers ont désormais les cartes en main pour tenter de mettre en orbite l’un de leurs plus grands espoirs. Le jeune attaquant marseillais ne demande que ça.