Il découvre le championnat de France de Ligue 1 cette saison. Mais force est de constater que la pression n’a pas eu raison de son talent, et c’est ainsi que Youssef Aït Bennasser livre un premier exercice tout à fait intéressant dans l’élite du football tricolore. Avec 3 buts inscrits et 1 passe décisive adressée en 18 matches disputés dont 15 comme titulaire, le milieu défensif à peine âgé de 20 ans s’est parfaitement acclimaté, et s’impose comme un élément incontournable de l’AS Nancy-Lorraine, actuellement quinzième au classement.

« À titre personnel, je suis plutôt content. J’ai inscrit 3 buts, j’ai fait 1 passe décisive. Pour une première année en Ligue 1, je suis plutôt content de ce que j’ai produit, même si je peux faire beaucoup mieux, j’en suis conscient. À titre collectif, on est content. On était onzième à mi-parcours. On a un peu plus de difficultés sur les deux derniers matches, ça va être difficile pour nous jusqu’au bout, il faudra lutter jusqu’au dernier match », nous explique l’international marocain (7 capes), conscient des problèmes rencontrés actuellement par le promu, défait face à l’OL (4-0) et Montpellier (0-3).

« C’est dû à un manque de fraîcheur, peut-être. On a enchaîné 3 matches en une semaine, ça a été compliqué pour nous avec la Coupe. On est allé en demi-finale de la Coupe de la Ligue, on a eu beaucoup de blessés. On sait que ça va être très difficile, il faudra être fort mentalement et physiquement », assure celui qui est en pleine ascension : « Je m’attendais à ce que la Ligue 1 soit difficile, et je l’ai bien vu ! Maintenant, c’est à moi de m’adapter. Sur une erreur, ça peut aller super vite. Je dois apprendre vite. J’ai progressé physiquement, mais j’ai encore beaucoup de travail dans le jeu aérien. Je travaille là-dessus », nous précise le natif de Toul, qui aspire à connaître une belle fin de saison.

Aït Bennasser suit l’AS Monaco de près

« Pourquoi pas continuer à mettre des buts, à faire de belles performances. Collectivement, l’objectif, c’est le maintien. On le sait depuis le début de la saison, c’est notre première priorité. On sait qu’on peut le faire, même si ça va être difficile jusqu’à la fin du championnat. À nous de nous accrocher », prévient le joueur qui, au-delà de l’ASNL, suit légitimement l’évolution des évènements à l’AS Monaco. Car s’il évolue encore à Marcel Picot, le numéro 6 lorrain a été acheté l’été dernier par le club de la Principauté, lequel l’a prêté dans la foulée à l’ASNL pour une dernière danse avec son club formateur.

« J’essaie de faire la part des choses, je me concentre avant tout sur Nancy, mais je regarde l’ASM, je les supporte, j’espère qu’ils feront encore de beaux matches. Face à Manchester City en Ligue des Champions, je serai l’un des premiers devant la télévision, ce sera un très bon match et Monaco a une grande attaque et produit du beau jeu. Face à une bonne équipe anglaise, ça va être un très bon match. Quand je vois comment ça joue à Monaco, je sens que l’ambiance doit être bonne. Je suis impatient, ce sera à moi de m’intégrer l’année prochaine le plus rapidement possible pour permettre à l’équipe de connaître encore de bons résultats. Fabinho ou Bakayoko ont de grosses qualités, mais c’est à moi de faire douter l’entraîneur », avance celui qui a déjà un souhait pour clore la saison : « Monaco champion et le maintien pour Nancy, ce serait parfait ! », conclut-il. Gageons pour lui que ses rêves soient exaucés.