Si le Paris SG se veut résolument positif, l’heure est toutefois à l’inquiétude. Après deux résultats décevants contre l’AS Monaco (3-1, 3e journée de L1) et un nul face à l’AS Saint-Étienne (1-1, 4e journée de L1), le club de la capitale doit préparer le début de sa campagne en Ligue des Champions, mardi, face à Arsenal, sans le plein de confiance... et peut-être sans plusieurs armes. Contre les Verts, les Rouge-et Bleu ont perdu Layvin Kurzawa, sorti à la mi-temps, touché derrière une cuisse. « Quand tu joues beaucoup de matches, les blessures peuvent arriver. On verra l’évolution samedi et dimanche. Je ne connais pas encore la gravité de sa blessure. Mais j’espère que ce n’est pas trop grave », a déclaré Unai Emery en conférence de presse d’après-match, ignorant la durée de l’indisponibilité de son international tricolore. Outre le latéral gauche, le coach basque devra peut-être faire sans Jesé Rodriguez.

Titularisé pour la première fois de la saison face aux Stéphanois, l’attaquant espagnol, assez discret dans le jeu et dans la surface adverse, est sorti peu avant l’heure de jeu (remplacé par Angel Di Maria, 58e), souffrant visiblement de la jambe droite. L’ancien du Real Madrid a d’ailleurs traversé la zone mixte en boitant après la rencontre... Ces deux pépins viennent s’ajouter aux absences de Maxwell, blessé en début de semaine à l’entraînement, et qui ne devrait reprendre les séances collectives que lundi. Un délai un peu court avant le grand rendez-vous contre les Gunners. Serge Aurier, lui, sera encore absent, sa cheville n’étant pas encore totalement remise. Le doute plane aussi sur la présence de Thiago Silva. Le capitaine parisien, blessé à la hanche pendant la préparation estivale, a repris l’entraînement, mais il est impossible d’affirmer qu’il reviendra pour le choc face aux Londoniens.

« Thiago s’est entraîné toute la semaine avec nous, il a été bon, avec la progression, mais le plus important, c’est son ressenti, il faut voir s’il se sent prêt à faire un gros entraînement et enchaîner avec un gros match contre Arsenal. Le plus important, c’est son ressenti », a lâché le technicien espagnol, visiblement mesuré. Le son de cloche sera sans doute le même pour Javier Pastore qui, s’il a retrouvé l’entraînement collectif cette semaine, souffre de lésions chroniques au mollet depuis plusieurs mois. « Les blessés vont mieux, mais ne sont pas encore à 100%, on va voir l’évolution d’ici mardi. Il n’y a pas encore de certitudes », a résumé le directeur du football du PSG Patrick Kluivert en zone mixte. De nombreux points d’interrogation donc pour Unai Emery avant l’un des matches les plus importants de son début de mandat...