L’Olympique Lyonnais vit un coup de moins bien depuis quelques semaines, avec 3 défaites lors des 5 derniers matches, toutes compétitions confondues. Au point de tout remettre en cause ? Pas vraiment. L’entraîneur Bruno Genesio a procédé à des rotations en Ligue Europa et en Coupe de la Ligue, et a également installé des schémas de jeu différents, notamment en relançant le 4-3-3 face à Montpellier mercredi soir. L’éclosion d’Aouar et les belles performances de Ndombélé posent à Genesio un problème de riche. Doit-il les aligner contre l’OM dimanche soir  ? Un homme pourrait en être victime, en quelque sorte, et pas n’importe lequel. Il s’agit du capitaine lyonnais, Nabil Fekir.

Meilleur joueur de l’OL depuis le début de saison, le numéro 18 a été placé dans les meilleures conditions cette saison, en soutien de Mariano dans un 4-2-3-1. Avec le succès que l’on connait. La réception de l’OM, 2e ex-aequo, pourrait toutefois pousser Genesio à aligner un 4-3-3, un poil plus défensif, qui lui permettrait d’aligner, en plus de l’incontournable Tousart, Ndombélé et Aouar. Mais qui décalerait Fekir sur le côté droit. Pas vraiment sa tasse de thé, même s’il assure être prêt à le faire.

« C’est un sujet qui revient souvent. Comme j’ai dit, je suis au service du collectif et du coach. Si on a besoin de moi sur le côté ou devant, je ne vais pas rechigner », a-t-il déclaré en conférence de presse. « Si Bruno a besoin de moi sur les côtés, je peux faire les efforts, j’ai la capacité physique de le faire. Je suis à disposition du coach ». En l’absence de Bertrand Traoré, Maxwel Cornet, mal aimé des supporters lyonnais, qui prétend à occuper plus régulièrement le couloir droit. Il pourrait être poussé sur le banc par une éventuelle réorganisation, pour laisser la place à Fekir en cas de 4-3-3.