L’Olympique de Marseille en rêvait. Mais finalement, les pensionnaires de l’Orange Vélodrome ne sont pas parvenus à franchir l’obstacle Atlético de Madrid pour remporter la Ligue Europa. Les hommes de Rudi Garcia se sont inclinés sur le score de 3 à 0. Une défaite qu’il faudra vite digérer pour les Olympiens qui pourraient tout perdre en cette fin de saison. En effet, les Marseillais sont actuellement quatrièmes du championnat de France (74 points) et ils n’ont plus leur destin entre leurs mains. Monaco (2e, 77 points) et l’OL (3e, 75 points) devancent les coéquipiers de Steve Mandanda. Il faut donc absolument que les Marseillais s’imposent samedi à domicile face à Amiens et que dans le même temps les Gones perdent ou face un match nul face à Nice au Groupama Stadium pour que l’OM se qualifie directement pour la prochaine édition de la Ligue des Champions.

Si Lyon l’emportait, les Phocéens perdraient tout, finale de la Ligue Europa et qualification en Champions League, en l’espace de quatre jours. Un scénario que tout le peuple olympien n’imagine pas après la jolie saison de leur équipe. Si la déception était forcément importante après la lourde défaite en finale de la C3 face aux Colchoneros, les Marseillais se sont vite remobilisés comme l’a expliqué Jacques-Henri Eyraud après la rencontre. « Je suis immensément fier de ces garçons, de tout le travail qu’ils ont fourni, des valeurs qu’ils ont démontrées sur le terrain pendant cette saison tellement longue. Maintenant, elle n’est pas terminée cette saison. On va, j’espère, la finir en beauté au Vélodrome samedi. Il faut que l’on gagne ce match. Un match important, à enjeux. Donc on a essayé de les remobiliser, de leur dire qu’on comptait sur eux et sur le public, qui je crois sera nombreux samedi et qui va nous porter une nouvelle fois ».

L’OM a déjà évacué la frustration et la déception

Andoni Zubizarreta est allé dans le même sens. « On aura trois jours pour se remobiliser. On aura besoin de tout le monde pour aller chercher les trois points contre Amiens. Il faut gagner le match et attendre les résultats des autres rencontres à Lyon et Troyes (où Monaco joue). Ce sera difficile. Mais le football te donne toujours une possibilité. Il faut aller chercher cette possibilité samedi soir. J’espère qu’on sera un peu plus contents samedi, qu’aujourd’hui (mercredi). Il faut que les joueurs montrent de l’orgueil, l’envie de défendre le maillot jusqu’au bout ». Les joueurs devront vite relever la tête et ne pas ressasser cette déception. Mais à écouter Adil Rami en zone mixte mercredi soir après la finale, cela est déjà le cas.

« Bien sûr que c’est facile (de basculer sur le match de samedi). On a un public qui nous attend chez nous.On ne peut qu’être fiers de nous. On a fait une belle saison. Donc il faut être intelligents, garder la tête froide et se dire que ce n’est pas ce match-là qui va nous faire croire qu’on a fait une mauvaise saison ». Le jeune Maxime Lopez a abondé dans son sens. « Maintenant, il va falloir mettre toute la frustration qu’on a ce soir sur le match d’Amiens (samedi). En espérant que Nice aille gagner à Lyon et que Monaco se fasse accrocher à Troyes. Déjà, gagnons notre match et après on verra ». Les troupes de Rudi Garcia semblent déjà avoir déjà tourné la page Europa League, du moins dans les paroles. À elles de le montrer dans les actes en s’imposant samedi en Ligue 1 pour ne rien regretter après cette belle saison.