Qualifié pour la finale de la coupe de la Ligue qu’il jouera le samedi 31 mars prochain au Matmut-Atlantique contre l’AS Monaco, le Paris Saint-Germain jouait ce mercredi le match de championnat qui était prévu à cette date. Opposé à Angers, le club de la capitale semblait parti pour un succès tranquille après les deux buts inscrits par Kylian Mbappé. Mais ceux qui attendaient un deuxième carton après celui contre Metz (5-0) ont été déçus. En effet, les Angevins ont fait trembler les hommes d’Unai Emery en toute fin de match après la réduction du score de Toko Ekambi.

Une situation rare pour des Parisiens habituellement ultra dominateurs au Parc (15 victoires en autant de matches avant ce soir et plus de deux buts inscrits en moyenne). Interrogé en zone mixte, Kevin Trapp a avoué que ses partenaires ont dû piocher dans leurs réserves pour conserver le score. « Après le carton rouge, c’était compliqué. On a quand même su maîtriser le match. C’était fatigant pour nous, c’n’était pas un match facile. Angers a essayé de jouer au foot et l’a bien fait. C’était important de gagner ce soir. C’est vrai, c’est peut-être la première fois qu’on était dans cette situation. On a vu qu’on est aussi capable de défendre, surtout en deuxième période où c’était compliqué. On a répondu présent. En championnat, il faut gagner les matches pour notre objectif. »

Un coup de mou dû au calendrier chargé ? Pas vraiment si l’on en croit Unai Emery. En conférence de presse, le coach espagnol a confié que son groupe était encore fortement touché au moral par son élimination en huitième de finale de Ligue des Champions face au Real Madrid. « Aujourd’hui, il manquait 25% de la tête de tous, pour oublier l’élimination contre le Real Madrid. Mais il y a besoin de la surmonter, de s’entraîner, de jouer pour progresser dans la saison, avec une grande motivation pour gagner le championnat, les deux coupes. » Et si la conquête du titre national est en passe d’être glanée, Paris va donc devoir mettre, une nouvelle fois, ses états d’âme européens de côté pour conserver les deux coupes nationales.