La saison du Paris Saint-Germain n’a pas été de tout repos. Jusqu’en mars, tout a roulé. Thomas Tuchel, l’entraîneur allemand, débarqué l’été dernier, avait su imposer sa patte que ce soit auprès de son groupe ou même chez les observateurs, qui le trouvaient relativement sympathique. Mais le 6 mars dernier, tout a changé. Les Parisiens devaient valider leur billet pour les quarts de finale de la Ligue des Champions après un match probant lors de l’aller à Old Trafford (2-0).

Mais au Parc des Princes, les joueurs de Tuchel se sont liquéfiés et se sont fait éliminer par une piètre formation de Manchester United (1-3). Ensuite, le Paris SG a obtenu son titre de champion mais l’a repoussé semaine après semaine avec des contre-performances assez étonnantes (défaite contre Nantes, contre Lille, nul contre Strasbourg à domicile). Point d’orgue de cette fin de saison ratée, les joueurs du club de la capitale ont perdu la finale de la Coupe de France aux tirs au but contre le Stade Rennais après avoir été éliminés de la Coupe de la Ligue par Guingamp.

Une offre pour Allegri serait prête

Inutile de dire donc que, malgré des débuts prometteurs, Thomas Tuchel réalise probablement l’un des moins bons bilans du Paris SG version qatarie. Nécessairement, tout le monde regarde ce qui va se passer et sa récente prolongation de contrat ne signifie pas grand-chose vu la vitesse à laquelle on peut déchirer un contrat du côté de Doha. Dans son édition du jour, le Corriere dello Sport révèle même que le PSG commence à prospecter pour un entraîneur.

Ainsi, la Une du journal italien est consacrée au Paris SG et à la tentation Massimiliano Allegri. Selon les informations du quotidien, la « méga-offre » du PSG est prête pour le Transalpin si celui-ci était amené à quitter la Juventus. Une rencontre avec Andrea Agnelli doit avoir lieu rapidement et cette dernière décidera du sort qui est réservé à l’ancien de l’AC Milan. On se demande toutefois, comment le Paris SG, qui rêve tout de même de stabilité, pourrait bien limoger son entraîneur après l’avoir prolongé même s’il existe un précédent...