« Tombé du ciel », « Rodrygo est en avance sur l’avenir », « Rodrygo illumine Bernabeu ». Les commentaires sont élogieux au sujet de Rodrygo dans la presse madrilène ce jeudi matin. Pouvait-il en être autrement alors que le garçon de 18 ans s’est offert un triplé en Ligue des Champions face à Galatasaray, devenant le deuxième plus jeune joueur de l’histoire à réaliser pareil exploit derrière un certain... Raul. L’histoire est toute trouvée pour As et Marca, qui mettent en avant la nouvelle pépite merengue, en compagnie de Karim Benzema, auteur lui d’un doublé et d’une passe décisive.

Le Français a dépassé la légende Alfredo Di Stefano et il est également mis à l’honneur. Mais pour un club toujours tourné vers l’avenir, la performance du jeune Brésilien met forcément l’eau à la bouche. Rodrygo a tout fait au club stambouliote hier soir, avec deux buts au cours des 8 premières minutes de jeu et un en fin de rencontre sur un contre éclair. Un but du gauche, un de la tête et un du droit pour finir.

Rodrygo fait oublier Bale

En conférence de presse, Zinedine Zidane a dit tout le bien qu’il pensait de sa nouvelle pépite, acheté 45 M€ à Santos le 15 juin 2018 et définitivement intégré cette saison. « Il montre à chaque fois qu’il joue bien, et c’est pourquoi il joue. On peut dire beaucoup de choses sur lui, mais si je dois retenir une chose, c’est qu’il est très intelligent et qu’il apprend vite. Nous sommes très heureux avec lui. » Positionné sur le côté droit de l’attaque madrilène, Rodrygo affiche un sens du collectif et un QI football remarquables. Moins dans la percussion et le duel que Vinicius, qui a perdu du crédit ces dernières semaines, il s’est parfaitement intégré dans le jeu de son équipe et cherche à faire briller les autres.

Mercredi soir, c’est lui qui a illuminé la rencontre, faisant déjà rêver les spectateurs d’une avalanche de buts. L’avènement de Rodrygo, à confirmer au cours des prochaines rencontres bien évidemment, est une aubaine pour Zinedine Zidane et le Real Madrid, qui n’en peuvent plus de l’étouffant dossier Gareth Bale, l’homme censé animer le couloir droit. Avec Rodrygo, ils ont trouvé celui qui incarne l’avenir et le présent.