Après les entrées en matière de Lyon (victoire 0-3) et de Marseille (défaite 0-2), Saint-Étienne débutait cette nouvelle saison sur la pelouse de Dijon. Et les Verts n’ont pas mis longtemps à retrouver leurs habitudes. En effet, les hommes de Ghislain Printant ont ouvert le score sur leur première action. Servi par Wahbi Khazri côté droit, Romain Hamouma profitait des largesses offertes par les Dijonnais pour se retourner et lober Runarsson de l’extérieur du pied droit (0-1, 5e). Quelques minutes plus tard, l’ASSE prenait le large. Sur un centre bien travaillé de Ryad Boudebouz, Jean-Eudes Aholou s’élevait plus haut que les défenseurs et envoyait une tête au fond des filets de Runarsson (0-2, 11e). Mais le DFCO ne renonçait pas. Les Rouges profitaient d’une main de Debuchy dans la surface pour revenir au score, sur penalty, par l’intermédiaire de Tavares (1-2, 34e). Hamouma aurait même s’offrir un doublé mais l’attaquant croisait trop sa frappe (71e). Les Stéphanois ont géré en deuxième période pour s’imposer et offrir une victoire pour la première du successeur de Jean-Louis Gasset sur le banc.

C’est parti fort aussi entre Bordeaux et Angers au stade Raymond Kopa. Les Girondins ont ouvert le score dans les premières minutes. Nicolas de Préville tentait sa chance à l’entrée de la surface, son coup franc tapait le poteau gauche et terminait dans les buts de Butelle (0-1, 4e). Ce but ne décourageait pas les Angevins. Remontés à bloc, les joueurs de Stéphane Moulin renversaient totalement la tendance. D’abord par Reine-Adélaïde qui reprenait un excellent service de Pereira Lage (1-1, 27e). Après avoir offert un but à son coéquipier, Pereira Lage inscrivait comme un grand le deuxième but angevin (2-1, 33e). Sur une nouvelle différence de Reine-Adélaïde côté gauche, l’attaquant remet intelligemment à Mangani. Le milieu de terrain faisait le break sur une frappe limpide sous la barre de Costil (3-1, 45e). Après la pause, le SCO pensait bien aggraver la marque mais Reine-Adélaïde, encore lui, voyait son, but refusé par le VAR pour cause de hors-jeu (54e). Au final, c’est une victoire sans contestation pour le SCO, largement au-dessus des Bordelais.

Brest se fait égaliser sur le fil, Montpellier se casse les dents sur Rennes

Pour son retour dans l’élite, le Stade Brestois recevait Toulouse au stade Francis-Le Blé. Poussés par un public en fusion, les Brestois ont ouvert la marque face à des Toulousains fidèles à, leurs principes de jeu. Les hommes d’Olivier Dall’Oglio ont dominé les débats, notamment en première période. Le but de Mathias Autret s’inscrivait dans cette logique. Sur une contre-attaque, Charbonnier laisse passer pour son coéquipier qui crucifie Reynet (1-0, 25e). Samuel Grandsir a posé beaucoup de soucis aux défenseurs toulousains mais l’attaquant n’a pas eu la justesse nécessaire pour marquer son premier but de la saison (55e). Charbonnier pensait creuser l’écart mais son penalty a été stoppé par Reynet (81e). Alors que les locaux voyaient le temps s’égrainer avec une victoire au bout, c’était sans compter sur la réaction des Toulousains. Dans les derniers instants, Koulouris douchait les espoirs brestois et arrachait le match nul (1-1, 90e).

Dans les deux autres rencontres du soir, Montpellier affrontait Rennes à la Mosson et Nice recevait Amiens. Côté rennais, c’est un buteur que l’on n’attendait pas qui s’est illustré. Pour son premier match officiel avec le club breton, Jérémy Morel reprenait une remise de son partenaire en défense, Damien Da Silva, et envoyait son premier but depuis 2015 au fond des filets. Les Montpelliérains pensaient bien revenir au score sur coup-franc mais Delort gênait le jeune Romain Salin, l’égalisation était logiquement refusée (61e). Après l’exclusion de Tait, les joueurs du MHSC ont poussé pour revenir au score mais Delort se montrait trop imprécis pour égaliser (80e). Les Héraultais ont tout tenté jusqu’au bout mais les Rouge et Noir ont réussi à résister pour réaliser le braquage du soir.

Du côté de Nice, c’est Christophe Hérelle qui ouvrait le compteur de son équipe cette saison. Après un début de match équilibré face aux Picards, le défenseur profitait d’une frappe de Le Bihan pour pousser le cuir dans les buts de Gurtner. Ni les Aiglons, ni les Amiénois n’ont proposé grand-chose pendant cette rencontre. En deuxième mi-temps, les Niçois ont vite fermé le jeu et aucune des deux équipes ne voulait prendre de risque. Mais dans les derniers instants, les Amiénois profitaient de deux erreurs niçoises pour se relancer. Après un cafouillage, Akolo driblait le gardien et marquait le but de l’égalisation (1-1, 81e). Jusqu’à la fin, les Niçois poussaient et finalement la délivrance est venue du capitaine. Sur un ultime corner, Dante envoyait une tête puissante dans les buts picards (2-1, 90+5). Après une préparation inquiétante, Nice se rassure et engrange trois points.

Les résultats de la soirée :

- Angers 3-1 Bordeaux : Reine-Adelaïde (27e), Pereira (33e), Mangani (45e) ; De Préville (4e)

- Brest 1-1 Toulouse : Autret (25e) ; Koulouris (89e)

- Dijon 1-2 Saint-Etienne : Tavares (34e, s.p) ; Hamouma (5e), Aholou (11e)

- Montpellier 0-1 Rennes : Morel (6e)

- Nice 2-1 Amiens : Hérelle (32e), Dante (90e+5) ; Akolo (81e)

10% sur tout Foot.fr avec le code FM10