Après la victoire de l’OL face à Guingamp à 14h (3-1), trois autres équipes européennes, et candidates déclarées pour le redevenir la saison prochaine, s’affrontaient à 17h. L’AS Saint-Étienne (6e) accueillait tout d’abord l’AS Monaco (8e) à Geoffroy-Guichard, quelques jours après le match nul face à l’Inter Milan en Ligue Europa (1-1), les Monégasques s’étant quant à eux inclinés sur la pelouse de Benfica en Ligue des Champions (1-0). Et ce sont les joueurs du Rocher qui réalisaient la meilleure entame de match puisque l’ancien Lyonnais Jérémy Toulalan voyait sa frappe plein axe déviée par Traoré et tromper par la même occasion Stéphane Ruffier (17e, 0-1).

Les Stéphanois ne parvenaient pas réellement à réagir, et ce sont les joueurs de Leonardo Jardim qui en profitaient pour se procurer quelques bonnes occasions de faire le break. Germain expédiait une bonne tête à côté du but des verts sur un bon service de Moutinho (35e), avant que Traoré ne soit à deux doigts de reprendre victorieusement un coup-franc botté par le métronome portugais (51e), ou de marquer en contre (56e). Mais coupable de trop d’imprécisions, et subissant le bon retour des hommes de Christophe Galtier, l’ASM allait être rejointe au score. Hamouma fixait Subasic dans le dos de la défense et offrir l’égalisation à van Wolfswinkel (58e, 1-1). Malgré l’expulsion de Bakayoko (72e), Saint-Étienne ne parvenait pas à prendre les devants, en dépit de nettes opportunités en fin de rencontre.

Reims (14e) accueillait de son côté Lille (13h) à Auguste Delaune. En difficulté en Ligue Europa, sévèrement battus à Goodison Park par Everton (3-0), les Dogues ont une nouvelle fois pris le bouillon en Champagne. Il n’aura fallu qu’une poignée de minutes pour que la rencontre vire au cauchemar. Corchia était exclu pour une faute dans la surface sur Charbonnier (24e), permettant à Moukandjo de transformer le penalty (26e, 1-0). Dans la foulée, Mandi profitait de l’euphorie ambiante pour reprendre victorieusement de la tête un corner de De Préville (33e, 2-0). Le score n’évoluerait plus, au milieu d’une lutte physique dont les les Lillois ne parvenaient pas à s’extirper.

Cliquez ici pour retrouver le classement de Ligue 1.

10% sur tout Foot.fr avec le code FM10