L’OM reprenait la Ligue 1 lors de son déplacement à Rennes ce samedi. Une réaction était attendue après ses récentes performances. Défaits à Lyon, puis victorieux sans la manière lors des réceptions de Troyes en championnat et de Valenciennes en Coupe de France il y a une semaine, les Olympiens devaient se remettre de leur coup de mou pour ne pas voir l’OL et Monaco prendre le large. Face à une équipe sérieuse comme Rennes, il fallait se passer des services d’Amavi. C’est Sakai qui le remplaçait en latéral gauche et Sarr prenait le couloir droit. Les Bretons se présentaient eux sans Mubele ou encore Gourcuff. Khazri évoluait en pointe avec Sarr, titulaire pour la première fois depuis sa blessure.

Le début de rencontre était animé mais le niveau pas forcément au rendez-vous. Il y avait pas mal d’erreurs techniques des deux côtés, ce qui n’empêchait pas les vingt-deux acteurs de se procurer des situations chaudes. Koubek se couchait sur un tir de Sanson (1e) puis repoussait une belle reprise d’Ocampos (15e). Auparavant l’Argentin avait manqué sa tête (4e), quand Hunou lui frappait à côté (11e). Le milieu offensif n’était pas loin d’ouvrir le score sans un arrêt magnifique à bout portant de Mandanda (24e). Sur le contre, Marseille frôlait à son tour l’ouverture du score (24e). Lors de l’action suivante, Thauvin provoquait Mexer et obtenait un penalty (28e).

L’OM ne tremble pas face aux faiblesses offensives rennaises

L’ancien Bastiais tentait de se faire justice lui-même seulement le portier breton partait du bon côté. Le meilleur Marseillais depuis le début de saison se rattrapait quelques instants plus tard. Héritant d’un ballon dans l’axe, il voyait Germain dans le dos et permettait à l’attaquant d’ouvrir le compteur (0-1, 35e). L’odeur du KO se faisait sentir avant la pause. Mandanda et Sakai sauvaient leur camp face à Sarr (42e) alors que Germain se muait en passeur décisif pour Sanson (0-2, 45e). Pour ne rien arranger, Khazri sortait sur blessure. L’OM avait fait le plus dur lors de cette première période et se contentait de contrôler les débats. Sans attaquant de métier, le Stade Rennais éprouvait pas mal de difficultés.

Lancé par Brandon, Hunou ne parvenait pas à réduire la marque (54e). La reprise de Sarr terminait directement sur Rolando et Bensebaini frappait au-dessus (59e). Les locaux se procuraient trop peu d’occasions, l’OM faisait lui un petit peu mieux. Il y avait cette tête de Germain au-dessus (56e) ou encore ce tir enroulé de Thauvin qui léchait le poteau de Koubek (71e). Surtout, Njie ne concrétisait pas un magnifique travail du duo Sanson-Sarr (76e). Thauvin mettait fin à cette disette offensive en étant à la réception au second poteau de ce bon centre de Luiz Gustavo (0-3, 82e). Il aurait même pu marquer un but splendide ; un lob depuis la ligne médiane qui terminait sur la barre (90e+2). Rudi Garcia se permettait de faire rentrer l’oublié Henri Bedimo en fin de rencontre (il n’avait plus joué depuis le mois de mai, ndlr). Le Camerounais devra rendre quelques services dans les matches à venir avec la blessure d’Amavi afin de maintenir l’OM dans le quatuor.

Revivez le film de la rencontre sur notre live

Le classement de Ligue 1