Après la victoire de l’Olympique de Marseille contre le Stade Brestois 29 en ouverture de la 15e journée de Ligue 1 (2-1), c’est l’Olympique Lyonnais qui devait gérer un déplacement périlleux sur la pelouse de Strasbourg, cet après-midi. Cette semaine, l’OL s’était incliné en Ligue des Champions face au Zénith Saint-Pétersbourg (0-2), les hommes de Rudi Garcia voulaient donc relever la tête en championnat et continuer leur remontée au classement. Pour cela, l’entraîneur rhodanien misait sur un 4-3-3 avec une petite surprise dans son onze de départ. Avec la vague de blessure qui touchait les Lyonnais (Depay, Aouar, Thiago Mendes et Marçal suspendu), Maxence Caqueret (19 ans) était titularisé pour la première fois de sa jeune carrière en Ligue 1. De son côté, Thierry Laurey s’appuyait, lui aussi, sur un 4-3-3 avec son trio d’attaque performant ces derniers temps : Thomasson (1 but, 1 passe), Mothiba (2 buts, 1 passe) et Ajorque (2 buts, 2 passes).

Et dans le premier quart d’heure de jeu, les deux équipes se créaient des occasions de part et d’autre. C’est Ajorque qui allumait la première mèche. Bien servi par Mothiba à gauche de la surface, l’attaquant déclenchait une frappe soudaine mais Marcelo se sacrifiait pour sauver son équipe (7e). Si les Lyonnais arrivaient à se montrer dangereux, ils manquaient de précision dans le dernier geste à l’image de Dembele ou Cornet (19e). Mais c’était bien les Alsaciens qui se montraient les plus entreprenants. Et ils étaient récompensés de leurs efforts avec l’ouverture du score. Bien trouvé sur un décalage d’Ajorque, Fofana se retrouvait dans la surface de réparation lyonnaise et croisait une frappe que ne pouvait capter Lopes, masqué par Koné (1-0, 22e). Strasbourg ouvrait logiquement le score dans cette rencontre et mettait à mal les envies lyonnaises.

Reine-Adélaïde sauve les Lyonnais

Et les joueurs de Laurey étaient tout proches de doubler la mise. À deux reprises, le RCSA se procurait deux énormes occasions mais Mothiba s’emmêlait les pinceaux dans la surface (33e) et Ajorque voyait sa tentative repoussée par Lopes (40e). L’OL n’en demandait pas tant, et profitait d’une contre-attaque pour égaliser. Trouvé en profondeur par Caqueret, mais dévié par Caci, Cornet se défaisait du marquage et trouvait le petit filet sur une frappe limpide à ras de terre qui laissait pantois Sels (1-1, 40e). Finalement, les deux équipes regagnaient les vestiaires sur ce score de parité (1-1), dont Lyon pouvait s’estimer heureux. Après la pause, la rencontre repartait sur le même rythme et c’est bien les Alsaciens qui montraient le plus d’envie. Bien en place, les joueurs strasbourgeois bouchaient bien les espaces défensivement et se projetaient rapidement en contre. Mais Lyon ne renonçait et voulait prendre les commandes dans ce match.

Marcelo tentait sa chance avec une tête, sur un centre de Caqueret, mais Sels captait bien la sphère pour soulager les siens (57e). Dans un gros temps fort des locaux, l’OL était tour proche de céder mais Liénard se montrait trop nonchalant (65e). Le RCSA ne relâchait pas la pression et il fallait une intervention décisive de Caqueret devant Mothiba pour écarter le danger (67e). Et la tension grimpait un peu plus où des échauffourées éclataient après un contact entre Dubois et Mothiba (71e). C’est le moment que choisissait Reine-Adélaïde pour porter le coup de grâce. Sur un centre au deuxième poteau de Cornet, l’international Espoirs français trompait Sels d’une tête bien placée qui donnait l’avantage aux Lyonnais (2-1, 75e). Strasbourg a bien tenté d’arracher le match nul mais se montrait trop imprécis dans le dernier geste. En difficulté et sans briller (4 tirs cadrés), l’OL se montrait ultra-réaliste pour s’adjuger la victoire. Avec ce succès, Lyon prend provisoirement la 4e place (22 pts) et laisse Strasbourg en deuxième partie de tableau (12e, 18 pts).

Revivez le fil du match sur notre live commenté !