Le constat est implacable. Après 10 victoires en 10 journées, le Paris SG règne sur la Ligue 1. Pourtant, samedi après-midi, face à Amiens (5-0), les hommes de Thomas Tuchel sont loin d’avoir été flamboyants. Il leur a pourtant suffi de bien négocier les coups de pied arrêtés et d’accélérer à quelques reprises pour faire la décision. Une performance moyenne, mais une performance tout de même pour le coach allemand.

« Oui, c’est toujours un grand effort pour gagner. C’était la même chose aujourd’hui (samedi). Ce n’était pas une grande performance de notre part mais on a été sérieux et on a fourni un grand effort collectif. Nous avons mérité de gagner, même si le score me semble un peu trop haut. Félicitations à l’équipe », a-t-il apprécié en conférence de presse d’après-match. « Ces matches-là, il faut savoir les gagner », soulignait Marquinhos, capitaine et auteur du premier but de la partie contre les Picards.

« Gagner tous les matches ? On va essayer »

Le vestiaire parisien semble lui en vouloir toujours plus. « Le record de victoires, on en parle aussi. C’est vrai que ça donne une motivation », a confié Thilo Kehrer en zone mixte. Encore une fois, les Rouge-et-Bleu ont marqué au moins 3 buts dans un match de championnat (une moyenne affolante de 3,7 buts inscrits par rencontre en L1 !). Un rythme impressionnant. Le champion de France en titre peut-il le tenir toute la saison ? La question mérite d’être posée. « Le plus important, c’est comment on joue. Si on montre un bon état d’esprit et de la solidarité, on sait qu’avec notre classe et les attaquants qu’on a, ça finira par rentrer », a indiqué Kehrer.

Même son de cloche, en substance, pour Tuchel. « Alors qu’en fait, cela dépend de nous, de notre travail et de notre état d’esprit », a-t-il affirmé. Marquinhos a d’ailleurs expliqué que ses partenaires et lui allaient, malgré la difficulté de la tâche, tenter de remporter tous les matches de la saison en L1. « C’est très difficile de gagner tous les matches jusqu’à la fin de la saison. Tant qu’on peut continuer comme ça, on va continuer. Ce sera très difficile, mais on va essayer », a-t-il conclu. Le défi est lancé. Encore 28 victoires à arracher.