Alors que le Paris Saint-Germain a confirmé sa place de leader un peu plus tôt contre Angers (4-0), la neuvième journée de Ligue 1 se poursuivait ce soir avec cinq rencontres. Dans une bonne passe avec deux succès contre Nice (3-1) et Brest (4-1), l’AS Monaco se déplaçait sur la pelouse de Montpellier. Un duel assez intéressant entre deux équipes qui voulaient se rapprocher du haut du tableau. Monaco débutait mieux le match avec des occasions d’Islam Slimani (8e) et d’Aleksandr Golovin (26e). Pas assez précis, les hommes de Leonardo Jardim étaient immédiatement punis puisque Florent Mollet ouvrait le score suite à un bon travail de Gaëtan Laborde côté droit (1-0, 31e). Un but qui a totalement perturbé la défense monégasque qui prenait l’eau face aux assauts d’Andy Delort (34e) et de Gaëtan Laborde (36e), mais Benjamin Lecomte s’interposait.

Le gardien asémiste devait toutefois s’incliner une seconde fois. Sur un corner botté par Florent Mollet, Andy Delort plaçait une tête plein axe qui était repoussée par le portier. Toutefois, Pedro Mendes suivait pour pousser le ballon au fond des filets (2-0, 39e). Au retour des vestiaires, Monaco tentait de revenir avec notamment une occasion de Guillermo Maripan suite à un coup franc qui manquait de peu le cadre héraultais (52e). Andy Delort obtenait ensuite une nouvelle occasion (54e) avant d’être enfin récompensé pour ses nombreux efforts (3-0, 56e). Mais Monaco marquait grâce à Wissam Ben Yedder. Sur un long ballon de Cesc Fabregas, Islam Slimani remisait pour le Français qui s’en allait battre le gardien d’un ballon piqué (3-1, 68e). La soirée tournait néanmoins au cauchemar pour Monaco puisque Aleksandr Golovin était exclu pour un second carton jaune (81e). En supériorité numérique, Montpellier s’offre donc l’AS Monaco (3-1) et remonte au sixième rang. Monaco est quatorzième.

Nantes nouveau dauphin

Paulo Sousa a mis longtemps avant de trouver ses marques, mais il semble avoir trouvé un équilibre. Si les Girondins restaient sur une défaite 1-0 contre le PSG, l’heure était à l’optimisme au moment de se déplacer à Toulouse pour affronter une équipe qui pointait au quinzième rang. Il ne fallait que 56 secondes pour que Bordeaux ouvre le score grâce à Nicolas De Préville (1-0, 1re). Un départ en fanfare qui était suivi par d’autres opportunités. Sur coup franc, Nicolas De Préville trouvait l’équerre gauche d’un Baptiste Reynet totalement battu (13e). Sur corner, l’attaquant - qui était décidément dans tous les bons coups - trouvait la tête de Pablo qui doublait la mise (2-0, 19e). Sans forcer, Bordeaux parvenait à conserver son avantage jusqu’à la pause. Au retour des vestiaires, Nicolas De Préville donnait le ballon à Hwang Ui-jo dont le missile côté gauche à l’entrée de la surface terminait au fond des buts adverses (3-0, 53e).

Mais Toulouse n’abandonnait pas vraiment. Le buteur maison, Efthýmios Kouloúris, permettait d’entretenir l’espoir (3-1, 61e). Max-Alain Gradel trouvait même la barre transversale (74e), mais cela ne suffisait pas pour inverser la donne. Bordeaux se retrouve quatrième alors que Toulouse est seizième. Troisième de Ligue 1, le FC Nantes recevait l’OGC Nice avec l’ambition de devenir le nouveau dauphin du Paris Saint-Germain. Pour ce faire, la formation de Christian Gourcuff ne lésinait pas sur les moyens avec de nombreuses offensives sur les ailes. Toutefois, c’était insuffisant pour prendre le meilleur d’une équipe niçoise encore moins inspirée. Pendant 86 minutes, les deux équipes se sont tenues en respect mais Moses Simon décidait de frapper pour offrir la victoire en fin de match au FCN (1-0, 86e). Nantes s’impose et se retrouve deuxième du championnat, à seulement deux points du PSG.

Duel de promu, le match entre le Stade Brestois et Metz a été plutôt rythmé. Au bout de huit minutes, John Boye trouvait la faille suite à un corner, mais l’arbitre de la rencontre, Antony Gautier, revenait sur une faute d’Habib Diallo sur Haris Belkebla. Une issue heureuse pour le Stade Brestois qui prenait l’avantage dans la foulée. Trouvé sur la gauche, Yoann Court enroulait un centre au second poteau et trouvait Julien Faussurier qui poussait la sphère au fond des filets (1-0, 11e). Les Bretons sécurisaient le score peu avant la pause grâce à une tête de Jean-Charles Castelletto sur corner (2-0, 45e). Intraitable sur sa pelouse ce soir, Brest s’impose 2-0 contre Metz et remonte à la douzième place. Enfin, Dijon affrontait Strasbourg. La rencontre n’offrait pas un spectacle haletant, mais cela était égal pour les Bourguignons qui voulaient quitter la position de lanterne rouge. Efficaces, les hommes de Stéphane Jobard prenaient l’avantage peu avant la pause via le jeune Stephy Mavididi (38e). Imprécis, Strasbourg n’arrivait pas à revenir dans la rencontre et s’incline 1-0. Dijon n’est plus dernier et se retrouve désormais dix-huitième.

Les rencontres de la soirée :

- Stade Brestois 2-0 FC Metz : Julien Faussurier (11e) et Jean-Charles Castelletto (45e) pour Brest

- Montpellier HSC 3-1 AS Monaco : Florent Mollet (31e), Pedro Mendes (39e) et Andy Delort (56e) pour Montpellier ; Wissam Ben Yedder (68e) pour Monaco

- Toulouse FC 1-3 Girondins de Bordeaux : Efthýmios Kouloúris (61e) pour Toulouse ; Nicolas De Préville (1re), Pablo (19e) et Hwang Ui-jo (53e) pour Bordeaux

- Dijon FCO 1-0 Racing Club de Strasbourg : Stephy Mavididi (38e) pour Dijon

- FC Nantes 1-0 OGC Nice : Moses Simon (86e) pour Nantes