Rendez-vous important pour Saint-Etienne lors de la réception de Montpellier à Geoffroy-Guichard ce soir en inauguration de la 10e journée de Ligue 1. Après un mois sans gagner, les Verts ont enfin retrouvé le chemin de la victoire la semaine passée face à Metz (3-1). Mais que ce fut dur. Depuis le début de la saison, les hommes d’Oscar Garcia manquent toujours d’impact et d’assurance dans le jeu malgré un Cabella encore bon mais pas décisif. Un constat qui s’est encore vérifié face au MHSC puisqu’ils se sont inclinés sur le score de 1-0.

Dans un 4-2-3-1 avec Cabella, Hamouma et Monnet-Paquet derrière Diony, l’ASSE connaissait pas mal de soucis dans l’entrejeu et avait du mal à se montrer dangereuse. La seule occasion notable démarrait d’une touche pour aboutir à un duel perdu d’Hamouma face à Lecomte (4e). Skhiri lui dégageait sur sa ligne après un corner repris par Monnet-Paquet (17e). A l’inverse, Montpellier affichait une belle solidité et un jeu cohérent. C’est plutôt logiquement que les visiteurs ouvraient le score.

Cabella manque la balle de match

Après un joli mouvement collectif démarré dans la gauche, Aguilar trouvait Mbenza au second poteau dont la reprise était contrée in extremis par Gabriel Silva (18e). La prochaine opportunité fut la bonne. Le même Mbenza profitait d’un cafouillage dans la surface pour battre Ruffier en deux temps (0-1, 21e). La sortie sur blessure de Diony n’arrangeait pas les choses et seul Cabella se montrait incisif mais Pajot ne parvenait pas à cadrer suite à un gros travail de l’ancien Marseillais (38e). Malgré un recadrage de Garcia à la pause, les Verts n’y arrivaient pas.

Mbenza frôlait le doublé. Suite à un échange avec Sessegnon, l’attaquant belge se présentait face à Ruffier mais perdait son duel (56e). Plus la rencontre avançait et plus les espaces se creusaient au milieu. Cabella se rendait toujours plus disponible mais il manquait de réalisme face au but. Après une frappe contrée par Hilton (60e), le milieu offensif échouait en première intention face à Lecomte (63e). Surtout, il ratait une occasion énorme en voulant lober le portier pailladin alors qu’il se trouvait seul (83e). Deux buts refusés logiquement pour hors jeu plus tard (89e, 90e+2) et Montpellier accrochait sa première victoire dans le Forez depuis 22 ans.

Le classement de Ligue 1.