Après la victoire du LOSC face au Stade Malherbe de Caen (1-3), le match nul entre l’Olympique Lyonnais et le Stade de Reims (1-1) et le succès du Paris Saint-Germain à Amiens (0-3), la 20e journée de Ligue 1 continuait ce samedi soir avec deux matches programmés à 20h. Sur une très mauvaise série de six matches sans succès toutes compétitions confondues, dont une dernière défaite le week-end dernier face à Toulouse en 32e de finale de Coupe de France (1-4), l’OGC Nice (10e, 26 pts) recevait les Girondins de Bordeaux (13e, 22 pts) à l’Allianz Riviera. Une formation bordelaise qui restait sur deux confrontations face au Havre (défaite en Coupe de France, victoire en Coupe de la Ligue BKT). Dans un 4-3-3 inédit, les Aiglons se faisaient surprendre par les hommes d’Eric Bedouet. Suite à une mauvaise relance, Karamoh armait la première frappe mais manquait le cadre (1ère), avant de réaliser une frappe un peu trop croisée juste derrière (4e). Bousculés, les joueurs de Patrick Vieira tentaient de réagir et Sacko obtenait un penalty pour une faute de Jovanovic dans son dos (13e). Avec l’aide de la VAR, M. Rainville confirmait sa décision et Saint-Maximin transformait pour ouvrir la marque (16e, 1-0). Les Girondins poussaient pour égaliser avec quelques occasions, mais le ballon ne rentrait pas et Otavio manquait totalement le cadre (33e). De l’autre côté, Herelle manquait de peu le 2-0 d’un coup de tête (40e) alors que Briand déviait une frappe de Karamoh pour offrir une frayeur à l’OGCN (45e).

Après la pause, chaque équipe essayait de créer le danger sur le but adverse, mais personne n’y arrivait vraiment. Il fallait attendre quasiment l’heure de jeu pour voir une occasion dans cette deuxième période. Lancé dans la profondeur par Saint-Maximin, Sacko, à la limite du hors-jeu, se présentait seul face à Costil. Le jeune joueur de 21 ans tentait d’ajuster le portier bordelais d’une frappe de l’intérieur du pied droit mais ce dernier remportait son duel du bout du pied (58e). Dès lors, les deux entraîneurs procédaient à plusieurs changements pour apporter du sang neuf et tenter de faire bouger les choses. Et sur un corner tiré par Kalu, Briand pouvait placer un coup de tête, sans danger toutefois pour Benitez (68e). Mais les grosses occasions étaient à l’avantage des Aiglons. Après le tir de Sacko, c’était au tour de Saint-Maximin d’armer une frappe qui partait finalement dans les tribunes (70e). La réponse bordelaise arrivait juste derrière avec une reprise de Jovanovic, tranquillement captée par Benitez (73e). En toute fin de match, Kalu essayait d’égaliser pour les Girondins de Bordeaux et le gardien niçois devait encore se coucher pour capter un centre dangereux de Kalu (90e+4). Au lendemain de l’annonce surprenante de Jean-Pierre Rivère et Julien Fournier, les Aiglons s’imposaient donc 1-0 et sortaient de leur très mauvaise passe.

Wahbi Khazri et l’ASSE dominent Guingamp

Dans l’autre rencontre de la soirée, l’En Avant de Guingamp (20e, 11 pts) était opposé à l’AS Saint-Etienne (5e, 30 pts) au stade du Roudourou. Trois jours après leur exploit face au Paris Saint-Germain en quart de finale de Coupe de la Ligue BKT (1-2), les Guingampais voulaient enchaîner, d’autant plus qu’ils restaient sur un succès à Monaco en L1 (0-2). De l’autre côté, les Verts avaient disposé de l’Olympique Strasbourg pour leur reprise en 32e de finale de Coupe de France (0-6) et pouvait prendre provisoirement la 4e place. Et il ne fallait pas être en retard au Roudourou pour ce match car malheureusement pour les supporters bretons, l’ASSE ouvrait la marque après seulement six minutes de jeu. Khazri trouvait en effet la faille sur un joli coup-franc (6e, 0-1). Le temps passait et les occasions n’étaient pas nombreuses. En fin de première période, les joueurs de Jocelyn Gourvennec rentraient cependant dans un temps-fort. Larsson manquait d’abord sa frappe (33e) avant que Kolodziejczak ne sauve les Verts sur une tentative de Thuram (37e). Et sur l’action suivante, ce dernier tombait dans la surface après une série de dribbles mais M. Abed ne bronchait pas (38e). L’ASSE menait donc d’un petit but à la pause.

Au retour des vestiaires, les Guingampais revenaient avec les mêmes intentions qu’en fin de première période et continuaient de créer le danger. Lancé par Larsson dans la profondeur, Roux s’appliquait pour placer son ballon et Ruffier devait s’imposer pour sauver encore son équipe (52e). Les joueurs de Jocelyn Gourvennec ne lâchaient rien et revenaient à l’offensive quelques minutes plus tard. Sur un coup-franc placé au même en droit que celui de Khazri, Rodelin envoyait le ballon sur le poteau et le cuir revenait finalement sur Thuram. La frappe de ce dernier était ensuite sortie par Perrin (63e). Et après cette double-occasion, N’Gabokoto ne cadrait pas son tir, trop enveloppé pour inquiéter les Verts (71e). Dans le dur, les visiteurs arrivaient finalement à se procurer une réelle occasion dans ce deuxième acte. Khazri reprenait du bout du pied un centre d’Hamouma et Caillard devait repousser de justesse (73e), avant qu’un hors-jeu ne soit signalé pour l’international tunisien. La rencontre se terminait sur une dernière tentative très dangereuse de Mendy sortie par Ruffier (90e+2). L’ASSE prenait donc les trois points et passait 4e. L’EAG est toujours 20e.

Les résultats du soir :

- OGC Nice 1-0 Girondins de Bordeaux : Saint-Maximin (16e, sp)

- En Avant de Guingamp 0-1 AS Saint-Etienne : Khazri (6e)