A l’orée d’une nouvelle saison de Ligue 1, il semble judicieux de faire un état des lieux de notre championnat. La Ligue Professionnelle de Football, menée par Frédéric Thiriez, a apporté quelques changements. Même si nous aurions aimé que les hautes instances du football français aillent encore plus loin.
Voici donc ce qu’il faut retenir avant que ne démarre le match Nantes-Lyon.

Arbitrage

En Europe, les arbitres les moins bien payés sont français ! Un arbitre central de Ligue 1 touche en moyenne 53.000€ par an contre 140.000 en Italie si l’homme en noir est également arbitre international.
Ainsi depuis le 1er juillet dernier, les salaires des arbitres ont augmenté de 30%.

En échange de cette rémunération, les arbitres acceptent un programme de préparation : renforcement de la formation technique, préparation physique et récupération et une collaboration du corps arbitral au développement des nouvelles technologies d’assistance à l’arbitrage.

La sécurité des arbitres a été aussi élargie. L’article 2 prévoit une protection pénale des arbitres identique à celle d’un gendarme ou d’un pompier.
Donc, tout acte de violence à l’encontre d’un arbitre qui entraînerait un arrêt de travail supérieur à 8 jours sera passible de 5 ans d’emprisonnement et 75.000€ d’amende.

Enfin, après la rencontre, l’arbitre recevra un DVD du match afin de regarder les actes de simulations, de triches ou de violences et saisir ainsi la commission de discipline.


Classement de l’offensive

Le classement offensif n’aura pas d’incidence sur le classement sportif que l’on connaît actuellement.
En fait, ce nouveau classement permet de déterminer les meilleures attaques de Ligue 1 et Ligue 2 afin de leur attribuer une récompense financière.
Une défaite vaut toujours 0 point et le match nul permet toujours de prendre 1 point.
S’il y a victoire par un but d’écart, le gagnant se verra offrir 2 points. Par contre, s’il y a plus d’un but d’écart, la victoire passe à 3 points.
Ainsi la meilleure attaque de Ligue 1 se verra offrir un chèque de 2.403.772€ tandis que la plus faible attaque recevra 148.566€.
Entre la Ligue 1 et la Ligue 2, ceux sont plus de 20 millions d’euros qui seront répartis entre les différents clubs.


Nouvelle Coupe de la Ligue

Pour le premier tour, les équipes de nationales et les 3 promus en Ligue 2 s’affrontent. Ensuite, ceux sont toutes les équipes de Ligue 2 qui rentrent en piste. Pour le moment, rien ne change.

C’est l’arrivée des équipes de Ligue 1 qui modifie la donne : désormais dès les 1/16èmes de finales, un tableau sera établi par tirage au sort. Les équipes sauront donc qui elles pourront rencontrer au tour suivant.
Enfin, les deux clubs directement qualifiés en Ligue des Champions seront exempts du premier tour.
La finale de cette Coupe est fixée au 31 mars prochain et le vainqueur retrouvera la Coupe UEFA l’an prochain.

Championnat de France des tribunes

Ce championnat est régi suivant 4 critères :

Fidélité :

Ce critère est un taux de remplissage calculé automatiquement par la LFP. Il récompense le nombre de supporters à domicile en fonction des places du stade, mais aussi la présence des supporters lors des matchs à l’extérieur, là encore grâce aux nombres de places alloués au club visiteur.

Animation

Cela permet de noter les animations mises en place par les supporters (organisation et qualité des tifos, des messages et leurs originalités, des chants...). Les notes seront attribuées par les partenaires de la LFP.

Ambiance :

Par ce critère, la LFP entend mesurer la capacité du public à être le 12ème homme pour son équipe : pouvoir ainsi noter la qualité et l’originalité des encouragements et leurs caractères à entraîner un public large. Là aussi, ceux sont les partenaires de la LFP qui jugeront l’œuvre du public.

Bonus-Malus

Le Président de la Commission nationale mixte de sécurité et d’animation dans les stades (CNMSA) de la LFP s’appuiera sur un jury concocté par ses soins pour attribuer un bonus ou un malus en fonction d’événements survenus durant le match.

Le club représenté par son public qui aura reçu le plus de points recevra 50.000€. Le club bénéficiera alors d’un mois pour décider de l’affectation de cette subvention, qui devra concerner des actions menées par ses supporters. A noter que le dauphin recevra 30.000 et que la 3ème équipe gagnera 20.000€.

Mesures identiques donc pour la Ligue 1 et la Ligue 2. La plus intéressante pourrait être ce classement de l’offensive. Pour cette saison, il reste en parallèle au classement actuel mais pourrait très bien prendre un jour sa place. La Ligue 1 a besoin de buts, et pour le moment les présidents de club ne sont pas favorables à cette mise en place.
Nous pouvons retenir également cette chasse aux tricheurs ou caractères impulsifs grâce à ce DVD du match que possédera l’arbitre. Un joueur va donc pouvoir être sanctionné quelques jours après un match.

Des dispositions encourageantes donc avant le dossier épineux de la vidéo. Le président Thiriez ne compte pas s’arrêter en si bon chemin et devrait reprendre l’offensive rapidement.