« Ma blessure ? C’est à la cheville. On en saura plus demain lorsque j’aurai passé une IRM. » Touché à la cheville qu’il avait fait opérer en février dernier pour un problème au tendon, Ryan Mendes ne voulait pas céder au pessimisme dimanche dernier au sortir de la rencontre perdue face à Nice (2-0). Mais aujourd’hui, l’attaquant de 23 ans du LOSC a la tête basse. « Oui, je suis inquiet », a-t-il déclaré à La Voix des Sports peu après avoir passé cette fameuse IRM.

Le journal nordiste révèle en effet que l’examen a confirmé que la blessure est grave. Un véritable coup dur pour un joueur qui avait déjà été sur le flanc durant quatre longs mois. Réintégré dans le groupe lillois en juillet dernier, Mendes voulait recroquer le football à pleines dents. Motivé, le Cap-Verdien avait même reçu un beau témoignage de confiance de la part de son club en signant une prolongation de contrat jusqu’en 2017. Cette rechute arrive donc au plus mauvais moment, aussi bien pour le joueur que pour son club. « Quoiqu’il en soit, c’est une très mauvaise nouvelle pour Ryan comme pour nous », a déploré le dirigeant lillois Frédéric Paquet. Un coup dur qui pourrait même se transformer en véritable cauchemar puisqu’il n’est pas exclu que la saison de Mendes ait pris fin ce dimanche 15 septembre sur la pelouse du Grand Stade.

Un scénario catastrophe à moitié confirmé par Paquet. « C’est une option, mais on n’en est pas encore là. On fait le tour des spécialistes pour l’instant. C’est un coup dur. » Selon nos informations, le joueur devrait recevoir des soins particuliers. Une immobilisation de sa cheville est prévue avec une évolution à suivre dans les prochains jours. Titularisé par René Girard lors des deux dernières journées de Ligue 1, Ryan Mendes était considéré comme un renfort par son nouveau coach. Une nouvelle défection de longue durée chamboulerait les plans de Girard. Et ça, l’ancien entraîneur du MHSC n’en avait pas besoin après un début de saison mitigé.