Le bras de fer entre le LOSC et son futur-ex-entraîneur Marcelo Bielsa se poursuit. Après avoir été momentanément suspendu de ses fonctions d’entraîneur par le club nordiste, El Loco a décidé de se défendre sur un plan juridique. L’ancien technicien de l’OM a en effet saisi la LFP cette semaine pour contester les conditions liées à la résiliation de son contrat. Ce mercredi, une nouvelle étape devait être franchie entre les deux parties, à savoir le fameux entretien préalable à un futur licenciement. Rendez-vous était pris ce matin au Domaine de Luchin.

RMC annonçait même dans la journée que Bielsa savait exactement ce qu’il réclamerait aux hautes sphères nordistes. L’ancien sélectionneur du Chili souhaiterait ainsi obtenir 9,5 millions d’euros. Une somme qui correspondrait à son salaire, mais aussi aux préjudices subis. Aussi imprévisible dans la vie que sur un banc de touche, Marcelo Bielsa ne compte pas rendre la tâche facile à Gérard Lopez et ses collaborateurs. Ainsi, El Loco ne se serait tout simplement pas présenté à Luchin comme convenu. Une information confirmée avant la rencontre entre Lyon et Lille par le président nordiste en personne. « L’entretien devait avoir lieu aujourd’hui. Marcelo a préféré ne pas se présenter.

Le club reste dans le contexte légal existant. On va respecter ce que prévoit la LFP, nous n’avons pas grand-chose à dire de plus sur le sujet, » a confié ainsi l’homme fort du projet LOSC Unlimited sur beIN Sports. Une version confirmée par l’avocat du principal protagoniste Me Carlo Brusa. « Marcelo Bielsa ne s’est pas rendu mercredi à son entretien préalable à un éventuel licenciement et sera auditionné le 12 décembre par la Commission juridique de la LFP, » a révélé ce dernier à l’AFP. Il faudra donc encore patienter avant de connaître l’épilogue du feuilleton Bielsa à Lille...