C’est le flou au Stade Rennais ! Le week-end dernier, Le Parisien était affirmait dans ses colonnes, assurant que le président du club, René Ruello voulait mettre un terme à l’aventure de Philippe Montanier sur le banc de touche Rouge-et-Noir, avec pour ambition de le remplacer par Jocelyn Gourvennec, entraîneur a la cote qui monte en flèche du fait de ses performances brillantes à l’En Avant Guingamp. Seulement voilà, le technicien rennais s’est fendu d’une étonnante déclaration ce jeudi, affirmant discuter d’une prolongation de contrat.

Une véritable partie de poker menteur se met-elle en place au Stade de la Route de Lorient ? Si les supporters ont de quoi être perdus, pour le président breton les choses sont on ne peut plus claires : « Il y a six mois seulement que je travaille avec Philippe Montanier. Ce n’est pas en le fragilisant ou en envisageant déjà son remplacement que le Stade Rennais F.C. réussira à construire un club. Nous nous inscrivons dans la durée. Philippe présente toutes les qualités requises pour mener à bien le projet sportif que nous avons défini », indique-t-il dans un communiqué publié sur le site du SRFC.

Et de poursuivre dans son explication : « Il serait étonnant qu’ayant réussi partout où il est passé, ce ne soit pas le cas au Stade Rennais F.C. Il n’y a pas de recette miracle. Un club c’est comme Paris, cela ne se fait pas en un jour. Il ne faut céder ni à la précipitation ni à l’impatience pour ne pas en être victime ». Contrairement à la rumeur qui s’était propagée dans les travées de la Route de Lorient, Montanier semble donc bien parti pour poursuivre l’aventure à Rennes, lui dont le bail court pour le moment jusqu’en 2016. À moins que ce ne soit qu’un nouvel épisode d’un jeu de dupes qui ne fait que commencer...