La course au maintien semble jouer avec les nerfs des joueurs du championnat de France de Ligue 1. Alors que l’on dispute ce week-end la 30ème journée, ils sont nombreux à se fendre de déclarations tapageuses, laissant à penser que la tension est déjà à son paroxysme. Ce n’est assurément pas Jordan Ayew qui dira le contraire, lui qui à la sortie de son match sur la pelouse du Parc des Princes n’a pas hésité à tacler ses collègues lorientais.

Et voilà qu’un autre personnage bien connu du paysage footballistique français semble perdre son sang-froid. Pourtant expérimenté , le vétéran Florent Malouda (34 ans) apparaît plus que dépité. Alors que le FC Metz végète à la dernière place du championnat, à dix longueurs du premier non-relégable, la recrue estivale de Moselle n’apprécie que très modérément la situation, frustrée de voir ses jeunes équipiers accepter avec sans doute trop de fatalité ce classement.

Alors, dans les colonnes de L’Équipe, l’homme aux 2 buts et 2 passes décisives en L1 n’y va pas par quatre chemins : « On accepte trop la situation. On doit arrêter d’être lisses et complaisants. Je ne sens pas assez d’orgueil. Il faut arrêter de penser qu’on a des jokers et prendre conscience que ce sont des matches pour notre survie qu’on joue ! Si le club prépare la saison prochaine en L2, il ne faut pas compter sur moi », lance-t-il même, allant donc jusqu’à rhabiller pour l’hiver sa direction. Ambiance...

10% sur tout Foot.fr avec le code FM10