Depuis qu’elle a laissé tomber sa politique de recrutement basée essentiellement sur la venue de joueurs renommés, l’AS Monaco mise énormément sur ce que l’on appelle dans le milieu du football des « prospects », à savoir de très jeunes joueurs souvent mineurs sur lesquels beaucoup d’espoirs sont fondés. Le cas le plus connu sur le Rocher est par exemple celui de l’ex-Lyonnais Willem Geubbels arraché aux Gones contre 20 M€.

Celui d’Hannibal Mejbri est également à surveiller. Recruté par l’ASM il y a six mois, ce milieu de terrain âgé de 16 ans a débarqué sur le Rocher après des passages au Paris FC et à l’ACBB. Des passages remarqués, puisque le joueur a été élu meilleur jeune francilien de l’année 2018 en décembre dernier. Mais depuis, son nom fait grincer des dents en principauté. Après avoir été associé aux révélations Football Leaks sur les pratiques de l’ASM vis-à-vis du recrutement des jeunes, Mejbri est désormais en conflit avec son club.

Une relation « détruite » avec l’ASM

La raison exacte n’est pas connue, mais toujours est-il que le joueur a fait le forcing hier pour obtenir un bon de sortie. Courtisé par plusieurs grands clubs, Mejbri a finalement dû se résoudre à rester sur le Rocher. Une situation qui a eu le don d’agacer le père du jeune homme. Dans les colonnes du Parisien, Lotfi Mejbri a ainsi évoqué une relation anéantie entre le clan Mejbri et l’ASM. « Il s’est passé des choses graves. Pour notre famille, ça a été très dur à vivre. C’est un vrai choc, un traumatisme. Il y a eu des fautes commises. A partir de là, je considère que la relation de confiance entre le club et notre famille est détruite. Quelque chose s’est cassé ».

Réalisée avant la fin du mercato hivernal, l’interview du père du joueur révèle qu’un point de non retour a été atteint. Et si Monaco a depuis empêché tout départ en janvier, les intentions du clan Mejbri restent très claires pour cet été. « Notre décision est prise, on veut quitter Monaco, c’est tout. Tout allait bien pour Hannibal avec les U17 mais là, il est vraiment perturbé par tout ça. Dans l’intérêt de tous, j’espère que Monaco le laissera partir. Si ce n’est pas maintenant, ce sera pour cet été ». Le divorce est bel et bien consommé.