Montpellier est en passe de le faire. Improbable en début de saison, la possibilité de voir les Héraultais s’adjuger le titre de champion de France de Ligue 1 est désormais tout sauf une utopie. Les pensionnaires du Stade de la Mosson ont réalisé un exercice tout bonnement remarquable sur tous les points, et disposent d’un matelas de trois points d’avance à une journée de la fin sur leur dauphin, le Paris Saint-Germain. Les hommes de Louis Nicollin pourraient donc s’offrir une performance de gala, de quoi donner de nouvelles ambitions aux joueurs formant l’effectif ainsi qu’à l’encadrement.

En effet, nombreux sont les élements montpelliérains à avoir séduit des cadors européens. Comment ne pas penser en premier lieu à Olivier Giroud, le meilleur buteur de la L1 étant suivi par le Bayern Munich. Younès Belhanda n’est également pas en reste, l’Inter Milan étant notamment sur les rangs. Mapou Yanga-Mbiwa a lui aussi la cote, le PSG, l’OM, le Bayern et des clubs anglais suivant ses performances. Enfin, Henri Bedimo a lui aussi réalisé une saison pleine qui pourrait lui ouvrir des portes. Vous l’aurez donc compris, ces quatre cadres ont séduit l’Europe du football, et pourraient se voir offrir dès cet été des challenges à l’étranger.

Louis Nicollin, en tout cas, l’a bien saisi, et pourrait donc se décider à casser sa tirelire pour convaincre son quatuor de feu de rester un peu plus dans l’Hérault. En effet, comme l’indique L’Équipe, le président du MHSC n’a aucunement l’intention de les laisser filer sans tenter de les retenir. Et pour les convaincre, le dirigeant pourrait proposer des prolongations de contrat assortis de salaires mensuels brut allant jusqu’à 150 000 €. Rien d’exorbitant dans le milieu du football, mais un réel effort financier pour Nicollin. Profitant de la manne financière récoltée par la participation à la Ligue des Champions et par les droits TV, l’homme fort montpelliérain pourrait donc tenter ce pari sur une saison, concluant chaque signature d’une clause de départ. En fin de contrat, des joueurs tels que Deplagne, Dernis, Jeunechamp ou Pitau pourraient eux aussi se voir proposer des prolongations. C’est ce qui s’appelle remercier tous ses joueurs.