Neymar pouvait-il rêver de meilleurs débuts avec le PSG avec cette victoire 3-0 en terre guingampaise ? Titulaire sur le côté gauche de l’attaque en compagnie de Cavani et de Di Maria, la recrue star parisienne n’a pas mis longtemps à se mettre en action. Tout au long de la rencontre, il a semblé monté en puissance et n’a pas tardé à se montrer décisif. Après quelques raids infructueux mais qui faisaient paniquer la défense bretonne, le Brésilien mettait la pression du Ikoko qui marquait contre son camp (52e). Un simple apéritif.

Car le festival Neymar ne faisait que commencer. Quelques minutes plus tard, il plaçait Cavani sur orbite. Parti dans le dos de la défense, l’attaquant gagnait son duel face à Johnsson et doublait la mise (62e). Enfin, pour couronner le tout et terminer en apothéose, le joueur le plus cher du monde marquait à son tour sur un service de Cavani (82e). En tout, il a touché 128 ballons soit le plus gros total de la rencontre. Face au micro Canal Plus, il assure que cela ne fait que commencer alors qu’il venait de recevoir le trophée d’homme du match.

« Quitter le Barça c’est le contraire de mourir »

« Je suis très content du trophée de meilleur joueur, mais le principal était de gagner. L’équipe a bien joué, on a fait un grand match, nous sommes très contents de ce match et des buts, mais le plus important est la victoire. (...) Je suis très content de mes débuts, des buts, de la victoire, de jouer avec eux, très content de tout. C’est toujours très important de marquer, pas seulement dans le premier match mais dans tous. (...) Je savais déjà que Cavani était un crack, un grand joueur. (..) C’est un grand joueur et quand on a de tels joueurs c’est facile. C’est facile de jouer avec Di Maria, Verratti, Motta, Daniel Alves, avec tous ceux qui sont là. », entamait le numéro 10 parisien.

Il poursuivait en justifiant son transfert dans la capitale française, lui dont le choix a été critiqué pour avoir choisi l’argent plutôt que la gloire. « Je savais que ce serait très difficile de quitter le Barça, mais je suis très content d’être ici. C’est un très grand défi pour moi personnellement. Mais le plus important, c’est qu’on a une grosse équipe et des joueurs pour aller chercher quelque chose de plus grand, quelque chose que ce club n’a pas encore eu. Mais bon, la saison vient de commencer, il faut avancer pas à pas, chercher à s’améliorer en défense, en attaque, en tout, et on verra en fin de saison ce qu’on atteindra. Les gens pensent que quitter le Barça c’est mourir, mais non, c’est le contraire : je suis plus vivant que jamais, je joue, je suis très content, et le foot est le même. Il n’y a que le pays, la ville et l’équipe qui changent, mais le foot est le même. » Voilà qui donnera du fil à retordre à ses détracteurs.