Le limogeage de Sylvinho et l’arrivée de Rudi Garcia ont mis le feu aux poudres à Lyon. Déçus par l’échec du Brésilien et remontés contre la direction après le choix Garcia, les supporters se feront entendre bruyamment lors de la réception de Dijon samedi prochain. En sont-ils jusqu’à regretter le départ de Bruno Genesio, un entraîneur qu’ils ont adoré dénigrer tout au long de son mandat ? On en doute. Parti en Chine entraîner le Beijing Guoan, l’ex-coach de l’OL a livré au Progrès son regard, lointain désormais, sur la période de crise traversée par son club de cœur.

« Avant tout, je ne souhaite qu’une chose, que l’OL gagne. Je serai toujours supporter de l’OL. Et je suis triste de voir l’OL à la 14e place de L1. Rudi Garcia est un excellent entraîneur qui a fait ses preuves. J’ai eu des échanges serrés avec Rudi quand il était à l’OM, mais c’est le métier qui veut ça. Lors du dernier match, on s’est salué, on a parlé, il n’y a pas de problème entre nous. Et je répète, c’est un grand professionnel », a-t-il déclaré en préambule. Pas du genre à cracher sur sa profession, Genesio ne s’émeut donc pas de la nomination de son ancien rival, avec lequel certaines passes d’armes ont pu faire jaser il y a deux ans.

Bruno Genesio regrette de ne pas avoir pu travailler avec Juninho

Bruno Genesio fait par contre mine de découvrir la révolte des supporters (et le lancement d’une pétition contre Rudi Garcia). « Non ? C’est sidérant. Ca veut dire quoi ? Un supporter doit soutenir l’entraîneur en plus. Et s’il ne le fait pas, on se bat contre son équipe. J’ai connu cette situation, ce métier est très difficile et Sylvinho le sait bien », a-t-il argué. Genesio ne peut pas nier connaître le contexte lyonnais et imaginera sans mal, vu ce qu’il a traversé, ce à quoi peut se préparer Garcia avec les supporters.

S’il dit ne pas avoir de regrets majeurs concernant la fin de son aventure à l’Olympique Lyonnais, Bruno Genesio concède toutefois une certaine déception de ne pas avoir pu collaborer avec Juninho. « Juni a dit des trucs sympas sur moi, ça m’a fait plaisir. J’ai juste le regret de ne pas avoir travaillé avec lui. Il m’aurait appris certaines choses, et moi sans prétention, pour son poste, j’aurais pu lui apprendre des trucs. Peu importe, je serai toujours de tout cœur avec l’OL », a-t-il conclu. Un soutien de l’autre côté du globe qui ne sera pas de trop pour Rudi Garcia !