La cacophonie qui accompagne le dossier Bruno Genesio symbolise les difficultés de l’Olympique Lyonnais à finaliser les prolongations de contrat de ses cadres. Si l’élimination en Coupe de France face au Stade Rennais a repoussé la décision de Jean-Michel Aulas concernant l’avenir de son entraîneur, d’autres dossiers brûlants s’empilent sur le bureau du président rhodanien. A commencer par celui d’Anthony Lopes selon les informations de l’Equipe. Le portier portugais réalise une excellente saison, et sa faculté à fédérer joueurs et supporters lui confère une certaine immunité à Lyon.

Apprécié et respecté en interne, le gardien rhodanien incarne l’Olympique Lyonnais. Sous contrat jusqu’en 2020 avec l’OL, des négociations ont déjà démarré entre l’entourage du joueur et le club du président Aulas. Mais celles-ci se heurteraient à de multiples écueils et les positions des deux parties se trouveraient très éloignées. Un constat accablant qui n’évoluerait pas, et ce depuis plusieurs semaines. Une situation qui crisperait les dirigeants lyonnais désireux de mener à bien un dossier jugé sensible. Outre le cas Lopes, celui de Nabil Fekir suscite une attention particulière en interne. Egalement sous contrat jusqu’en 2020, les tractations demeureraient complexes dans cette affaire.

Les dossiers brûlants s’empilent sur le bureau de Jean-Michel Aulas

En effet, Nabil Fekir ne sera plus représenté par Jean-Pierre Bernès à partir du 17 avril révèle le quotidien sportif. De son côté, l’OL avait formulé une première proposition de prolongation, éconduite par le clan Fekir. Bernès avait alors transmis une contre-proposition à Lyon, refusée par le président Aulas... La situation pourrait donc s’enliser et jouer en la défaveur de l’Olympique Lyonnais. Surtout qu’en cas de prolongation ou de départ, Fekir serait obligé de rempiler avec Jean-Pierre Bernès via un droit de couverture...

Enfin, le cas Memphis Depay préoccupe également Jean-Michel Aulas. Débarqué en janvier 2017 à l’OL pour 20 millions d’euros, l’international néerlandais souhaiterait quitter le Rhône l’été prochain. Objectif avoué, intégrer à nouveau un grand club. L’intéressé estimerait que ses performances en club conjuguées à celles très probantes en sélection, peuvent lui ouvrir les portes d’un top club européen. Très attaché à son joueur, le président Aulas ne le bradera pas pour autant. Sous contrat jusqu’en juin 2021, Memphis Depay ne souhaiterait pas rempiler. Autant de dossiers qui provoquent déjà des maux de tête au sein de la direction lyonnaise...

10% sur tout Foot.fr avec le code FM10